Partager

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rendu son verdict concernant la suspension du président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad. En novembre dernier, le Malgache avait été sanctionné par la FIFA d’une interdiction d’exercer durant cinq ans toute activité liée au football ainsi que d’une amende de 200. 000 francs suisses pour de multiples violations du code d’éthique, dont des détournements de fonds. 

Ahmad Ahmad a ainsi saisi le TAS qui a dans un premier temps suspendu les effets des sanctions. Après une audience les 2 et 3 mars, le juridiction sportive a annoncé qu’elle a partiellement admis l’appel du Malgache en réduisant sa suspension à deux ans et en diminuant son amende à 50.000 francs suisses.

Quoi qu’il en soit, même réduite à deux ans, la suspension d’Ahmad l’empêche de briguer sa succession à la tête de la CAF à l’occasion de l’assemblée générale élective de l’instance qui aura lieu vendredi à Rabat au Maroc. En vertu de l’accord noué avec ses trois concurrents d’Afrique de l’Ouest, Jacques Anouma, Augustin senghor, Ahmed Yahya, le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe sera donc le seul candidat et futur président de l’instance. 

Ladji M. Diaby

Source: L’Essor