Partager

La veille déjà, une équipe très dynamique, formée autour de Amadou Togola et de Oumou Traoré, tous deux du secrétariat à l’organisation, avaient été dépêchée à Touba pour les derniers réglages de cette rencontre.

Les Rouges et Blancs étaient invités par Mamadou Sy Savané, le fils du terroir jusque là affiliés aux Indépendants de Banamba qui ont toujours gagné les législatives dans cette circonscription. Savané et les siens ont donc décidé de rejoindre l’ADEMA qui, selon ses propos, « est un parti sérieux, dirigé par des patriotes « .

Touba est un chef-lieu de commune, composé de 33 villages, appelée autrefois et même-actuellement  » Duguwolowula  » (la ville formée par 7 villages). Touba, c’est également une ville sainte, une vieille ville, créée il y a, aujourd’hui 178 ans par les Sylla, Doucouré, Tandja, Wagué qui vivent en bonne intelligence. Touba est une ville religieuse avec ses jolies mosquées, ses medersas, ses populations, en majorité lettrées en arabe, ses femmes invisibles. Touba est une ville qui a beaucoup de ses ressortissants à l’étranger.

C’est cette ville pleine d’histoire qui a accueilli, dans la plus grande sobriété, le président de l’ADEMA, Dioncounda Traoré. Celui-ci a été présenté et confié par Sy Savané aux notabilités de la ville et aux religieux. C’est ainsi que le président de l’ADEMA a été successivement reçu par le chef de village, Mamadou Sylla, le chef spirituel des Tidjanes, Sékou Daouda et le directeur de la Medersa  » Daroul Coran Wal Hadis « . Partout, il a été accueilli dans la plus grande simplicité. Mais, chez le chef spirituel des Tidianes de Touba, il y avait plus de monde et les disciples étaient là pour annoncer les couleurs avec des chants religieux. Sékou Daouda, homme de Dieu, a donc prodigué des conseils, des recommandations et des bénédictions à Dioncounda Traoré, apparemment ému face à ces belles paroles.

Ensuite, la délégation du PASJ a pris un bain de foule sur la place publique. Occasion pour Mamadou Sy Savané d’expliquer le but de cette rencontre :  » Depuis 15 ans, notre commune milite dans des structures indépendantes. Aujourd’hui, je crois que le moment est venu pour nous d’être dans un parti politique. Nous avons observé toutes les formations politiques et au finish, nous avons décidé de militer au sein de l’ADEMA parce que c’est un parti sérieux. Ses dirigeants sont également des vrais patriotes et oeuvrent pour le développement du Mali. Je dois dire que c’est grâce à Mme Conté Fatoumata Doumbia, maire de la commune I que nous avons pu entrer en contact avec les dirigeants du parti notamment Iba N’Diaye et Dioncounda Traoré. Elle est à l’origine de notre arrivée au sein de l’ADEMA. Qu’elle en soit vivement remerciée « .

Pour sa part, Dioncounda Traoré s’est réjoui de l’élargissement de la base du parti et a laissé entendre : « qu’unis les militants ADEMA gagneront les communales et même la présidentielle de 2012 « . Il avait été précédé au micro par son griot, Baïsa Koné, qui n’a pas tari d’éloges à l’endroit du patron des Rouges et Blancs, qualifié « d’enfant béni  » qui a la plus grande estime et considération pour sa maman qui vit avec lui.

Pour terminer, il faut souligner qu’un bureau de la sous section ADEMA de Touba, composé de 36 membre et dirigé par Sy Savané, a été mis en place et présenté à Dioncounda Traoré.

Chahana TAKIOU

01 décembre 2008