Partager

Élan de solidarité d’Ançar Dine aux populations du nord à la faveur de la célébration des 57 ans de leur guide : Ançar Dine ouvre un couloir humanitaire en direction des déplacés

Après une collecte de sang pour les militaires blessés lors des conflits du nord et lors des événements du 30 avril au 1er mai, l’association Ançar Dine vient d’ajouter une corde à son arc. Réunis pour célébrer les 57 ans de Chérif Ousmane Madani Haïdara, les disciples ont décidé d’ouvrir un corridor humanitaire à destination des populations déplacées. L’annonce a été faite dimanche dernier au CICB.

La communauté musulmane s’était donné rendez-vous le dimanche 13 mai au CICB à l’invitation de l’association musulmane Ançar Dine. De nombreux leaders religieux parmi les plus illustres avaient fait le déplacement. Il s’agit outre de Chérif Ousmane Madani Haïdara, de soufi Bilal Diallo, l’imam de Torokorobougou, Mahmoud Diallo, non moins membre du Groupement des leaders religieux, le représentant des chorfas du district de Bamako et les familles fondatrices de la ville.

Ajoutez à ceux-ci les leaders politiques Mountaga Tall et DR Oumar Mariko. On notait aussi la présence remarquée des responsables de l’ONG « Cris de cœur » très engagée dans l’humanitaire auprès des populations du nord de notre pays.

La présence de cette ONG aux côtés des disciples de Chérif Ousmane Madani Haïdara était due au fait que ces derniers avaient placé au cœur de la célébration des 57 ans de leur guide « l’humanitaire en faveur des populations du nord ». Lors de la rencontre de dimanche dernier, l’association Ançar Dine a décidé d’ouvrir un couloir humanitaire pour les populations du nord déplacées au Burkina Faso, au Niger et en Mauritanie. Pour ce faire, une collecte de dons a été lancée depuis dimanche et s’étend jusqu’au 25 mai. Et concerne des dons en argent et en nature.

Cerise sur le gâteau, Chérif Ousmane Madani Haïdara a offert la somme d’un million de FCFA, un de ses proches a aussi offert le même montant. D’autres dons, nous a-t-on dit proviendront de toutes les localités du pays et seront acheminés sur les camps des réfugiés. Auparavant, Ançar Dine avait fait une collecte de sang pour les victimes des conflits du nord. Ce geste a eu l’assentiment des participants dont l’ONG « Cri de cœur ». Son représentant Almady Cissé a dépeint la situation très critique dans les zones sous occupation depuis l’arrivée des bandits armés.

Il a attiré l’attention de l’opinion nationale surtout musulmane sur le désastre humanitaire vécu par les populations qui manquent de tout. Le guide spirituel de la confrérie des soufis, Bilal Diallo, a salué les actions menées par Ançar Dine et a dénoncé l’usurpation dont celle-ci fait l’objet de la part des djihadistes d’Iyad Ag Ghaly. Et d’inviter tous les musulmans à se donner la main pour faire face aux épreuves que traverse notre pays.

L’imam Mahmoud Diallo a pour sa part dénoncé la dépravation des mœurs, la perte des repères et les agissements de la classe politique. Autant de facteurs qui ont abouti à tout ce que le pays traverse comme problèmes. Auparavant, le Secrétaire général de l’association Amara Kassogué parlant au nom du président Adama Diawara, a avec la dernière rigueur condamné la profanation des tombeaux à Tombouctou.

Bouna Niang, Aïché Sangaré ont tous loué le franc parler et le sens de la justice de Chérif Ousmane Madani Haïdara. Celui-ci a vivement salué les Ançar Dines pour les actes symboliques qu’ils ne cessent de poser au nom de l’islam.

Abdoulaye DIARRA

15 Mai 2012