Partager

Les commissaires et assistants de la commission contrôle du Conseil national de Transition (CNT) sont réunis depuis hier pour trois jours au Centre international de conférences de Bamako (CICB) pour un atelier de renforcement de capacités des membres de ladite commission élargie aux services de la Questure.

Objectif : renforcer les connaissances, les capacités des commissaires et des assistants de la commission de contrôle ainsi que les services de la Questure. Ce, pour une meilleure appropriation du processus d’élaboration, d’exécution et de contrôle du budget du CNT

L’ouverture des travaux était présidée par le représentant du président du CNT, Hamidou Traoré en présence du premier responsable de ladite commission, Mamadou Diarrassouba.  Le rôle du CNT est déterminant dans la conception et la mise en œuvre des différentes réformes envisagées dans le cadre de la Transition, a introduit le président de la commission contrôle de l’institution.

Cette commission, a indiqué Mamadou Diarrassouba, est chargée du contrôle de la comptabilité et de la gestion des crédits inscrits au budget du CNT. À cet effet, un rapport écrit portant notamment sur l’état des crédits et la situation des dépenses engagées, liquidées, mandatées et payées doit lui être fournie par les questeurs à la fin de chaque trimestre.

Selon le président de la commission contrôle de l’organe législatif de la Transition, l’examen de ces rapports par les commissaires et les assistants de la commission de contrôle n’est toujours pas facile à cause de la complexité de l’exécution du budget. Mais, surtout en raison des difficultés liées à la maîtrise par nombre de membres de la commission des outils de contrôle de l’exécution du budget.

« L’examen des rapports passés a révélé le besoin pour nous de renforcer les capacités de la plupart d’entre nous membres de la commission et des assistants afin de nous permettre d’être plus efficaces dans la réalisation des missions qui nous sont confiées », a souligné Mamadou Diarrassouba.

Pour sa part, le représentant du président du CNT a mis l’accent sur le rôle de la commission de contrôle de l’organe exécutif. Selon Hamidou Traoré, la commission de contrôle, en organisant cet atelier, est dans son rôle,   conforme à ses missions prévues au chapitre 6 du règlement intérieur et ses articles 31, 32,33 et 34. « En effet, la commission de contrôle est chargée du contrôle de la comptabilité et de la gestion des crédits inscrits au budget du CNT », a expliqué le représentant du président du CNT.

Source: L’Essor