Partager

Le secrétaire général du ministère de l’aménagement du territoire et de la population Seydou Moussa Traoré a présidé l’ouverture des travaux de l’atelier national de validation du rapport diagnostic du système statistique. C’était le jeudi 27 juin 2019 au centre international des conférences de Bamako.

Le schéma directeur de la statistique adopté en juillet 2014 tend vers sa fin. C’est dans le cadre de l’élaboration du nouveau schéma directeur de la statistique troisième génération que le ministère de l’aménagement du territoire a organisé cet atelier de 2 jours. L’objectif assigné à ce nouveau schéma est de renforcer les acquis, et de corriger les insuffisances découlant de la mise en œuvre du schéma Directeur 2015-2019. Il doit contribuer à rendre le Système Statistique National durablement capable afin de produire les informations statistiques nécessaire à la formulation, au suivi et à l’évaluation des politiques et stratégies de développement.

Le secrétaire général du ministère de l’aménagement du territoire et de la population dans son intervention a fait un survol sur les résultats obtenus au cours de la réalisation du schéma directeur adopté en juillet 2014.

Ses résultats sont : la création et l’opérationnalisation du centre de formation et de perfectionnement en statistique (CFP-STAT). Ledit centre a permis la formation d’une centaine de techniciens et de techniciens supérieurs de la statistique a affirmé le secrétaire général. Selon les dires du secrétaire général, grâce à ce centre, les candidats maliens sont admis aux concours d’entrée de l’institut de Formation et de Recherche en Démographie (IFORD) et aux écoles de statistiques Africaines.

Sur le plan institutionnel, le secrétaire général dira que la loi N° 2016-005 du 24 février 2016 régissant les statistiques publiques a été adoptée et transpose les dispositions pertinentes de la charte africaine de la statistique. Il ajoute que la loi N° 2017-011 du 01 juin 2017 a également été adoptée afin de garantir le financement durable des opérations statistiques spéciales de recensement et d’enquête d’envergure, de la formation des ressources humaines, d’élaboration du schéma Directeur de la statistique.

Dans le domaine de la production, M.Seydou Moussa Traoré a certifié que le système statistique national a permis l’opérationnalisation de plusieurs enquêtes. Parmi lesquelles il a cité l’enquête Démographique et de santé, les enquêtes agricoles de conjoncture, l’enquête par grappe Indicateurs multiples. Avec ces enquêtes l’institut national de la statique a eu des données permettant de calculer les indicateurs de suivi des projets et stratégies de développement a affirmé M. Traoré. Parmi ces stratégies de développement il a énuméré le cadre stratégique pour la Croissance Economique et le Développement Durable (CREDD), l’agenda 2063 de l’Union Africaine, les objectifs du Développement Durable (ODD).

Au regard des résultats enregistrés jugés satisfaisant, le secrétaire général a invité les participants à faire un examen judicieux des documents soumis à leur appréciation qui pour lui, permettra de corriger les insuffisances et les imperfections de ce nouveau schéma.

Bissidi Simpara
Bamako, le 28 Juin 2019
©AFRIBONE