Partager

Fidèle à son combat pour l’abandon de la pratique de l’excision, le Centre Djoliba vient d’ouvrir le débat dans la capitale des Balanzans à Ségou, sur « le changement de comportement (CCC) » à travers un atelier de formation qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des animateurs relais en communication.

Ouvert hier lundi 14 mai, au centre Gabriel Cissé, la formation a pour objectif d’analyser les facteurs de blocage au changement de comportement dans les zones d’intervention, de définir la Communication pour le Changement de Comportement, ses outils, ses techniques et enfin d’élaborer des stratégies intégrant la CCC dans les tâches d’animation de tous les jours.

Pour atteindre ces objectifs, un programme bien fourni sera développé durant cinq jours (du 14 au 18 mai) par Mme Koné Virginie Mounkoro et Mme Sangaré Jeanne d’Arc. Ce programme s’articulera autour du bilan des activités menées durant l’année 2006 : les acquis, les impacts et les difficultés rencontrées, ensuite interviendra l’introduction à la communication pour le changement de comportement, les différentes stratégies de communication, le rappel de l’Information Education Communication (IEC), la différence entre celle-ci et la communication pour le changement de comportements (CCC).

Ce n’est pas tout, l’atelier définira également le but de la communication pour le changement de comportement, ses caractéristiques, les éléments constitutifs du processus de la communication, les types de formation et forme de communication. Sans oublier les obstacles de la communication ainsi que les rôles et les qualités de l’animateur. Enfin, l’atelier élaborera des messages pour chaque étape du changement de comportement.

Alassane DIARRA

15 mai 2007.