Partager

Pour le Collectif de la société civile, les examens de fin d’année, notamment le DEF et le baccalauréat se sont bien déroulés dans la région de Koulikoro et le district de Bamako.

Regroupant trois associations : l’Amicale des anciens militants et sympathisants de l’Union nationale des élèves et étudiants du Mali (Amsuneem), la Fédération nationale des associations des parents d’élèves et étudiants du Mali (Fénapem) et la Commission pour une école apaisée et performante, le Collectif de la société civile dans le domaine de l’éducation nationale a animé une conférence de presse dimanche dernier à la Maison de la presse.

La conférence était présidée par le président de la Commission pour une école apaisée et performante, Sékou Soumano, en présence du président de Fénapem, Yacouba Coulibaly. On pouvait également noter la présence du SG de l’Amsuneem, Oumar Arboncana Maïga.

Le Collectif en tant que partenaires de l’Education nationale a été choisi cette année pour observer et superviser les deux examens majeurs que sont le DEF et le baccalauréat dans le district de Bamako et dans la région de Koulikoro.

“Nous pouvons affirmer que les examens du DEF et du bac auxquels nous avons assisté se sont déroulés dans de bonnes conditions. En continuant sur cette lancée, nous pouvons d’ores et déjà affirmer que dans quelques années nous aurons des fruits dignes des efforts consentis”, a souligné M. Maïga.

Le Collectif a profité de cette conférence pour féliciter le département de l’Education, les techniciens à tous les niveaux, les présidents de centre, les surveillants… qui ont été impliqués dans le processus des examens du DEF et du bac. Ce qui fera dire à M. Soumano “qu’il y a eu beaucoup de sérieux dans cette organisation et moins de fraudes cette année”. Le Collectif a réitéré son engagement pour le bien-être de l’éducation malienne.

Zié Mamadou Koné
Stagiaire

L’Indicateur du Renouveau du 28 Juin 2016