Partager

jpg_ELEV1.jpg
Le ton a été donné par les élèves de l’école primaire de Ouéléssébougou qui ont présenté un nouvel outil pédagogique sur ordinateur dénommé « OLPC« .

La cérémonie s’est poursuivie avec la longue série de remises de prix aux différents lauréats. A commencer par les meilleurs élèves au CEP et au DEF qui ont reçu chacun une enveloppe symbolique, un vélo de marque VTT, un dictionnaire, un Atlas. L’association des femmes ingénieurs du Mali (FIMA) a offert des pagnes aux filles.

Les cracks du CAP, du BT et du BAC ont gagné chacun une enveloppe, un poste téléviseur en couleur, un dictionnaire, un Atlas. Des pagnes ont été également distribués aux filles. Les meilleurs étudiants de l’IFM et les majors des différentes séries de l’École normale supérieure ont reçu les mêmes cadeaux.

Le Prix spécial Orange-Mali a été offert au premier national du Bac. Il s’agit de Ibrahhim Touré de l’académie de la Rive droite de Bamako qui a obtenu une moyenne de 17,92 sur 20. Ses cadeaux qui ont été remis par le Premier ministre sont composés d’un ordinateur, d’une imprimante, d’un dictionnaire et d’un Atlas.

Les premiers nationaux (garçons et filles) du CEP ont reçu des mains du chef de l’État leurs prix spéciaux. Il s’agit de Issa Sanogo de l’académie de Sikasso qui a obtenu une moyenne de 9,99 sur 10 et Nafissatou M. Cissé de l’académie de la rive droite de Bamako avec une moyenne de 9,60.

Le président Amadou Toumani Touré a également remis le Prix spécial Mamadou Lamine Traoré aux lauréats du concours de dessin. Il est constitué d’une enveloppe, d’un dictionnaire, d’un Atlas et des pagnes.
Après cette séquence de remises de prix, place aux divertissements.

Le groupe Niogolon a monté un sketch qui stigmatise les violences à l’école. Un phénomène qui est en progression dans nos écoles et dont la responsabilité reviendrait à tous : parents d’élèves, élèves, corps enseignant, administration scolaire. La troupe Niogolon a été précédée sur scène par l’artiste Baba Sala.

Auparavant le ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche scientifique est intervenu pour rappeler l’esprit de la Journée du bon élève. Amadou Touré a rendu hommage à son prédécesseur, feu Mamadou Lamine Traoré pour avoir conduit avec conviction, foi et enthousiasme les premiers pas de ce rendez-vous annuel.

«La journée est l’occasion de fêter ceux de nos élèves et étudiants qui se sont illustrés par leurs résultats », a déclaré le ministre des Enseignements secondaire, Supérieur et de la Recherche scientifique . Amadou Touré a remercié tous ceux qui ont contribué à donner un cachet exceptionnel à l’édition de cette année, notamment les présidents d’Institutions, les partenaires techniques et financiers, la presse, les sponsors. Il a aussi salué les enseignants, les parents d’élèves et les administrations scolaires pour avoir contribué au succès des lauréats.

L’intervention du chef de l’État a mis fin à la cérémonie. Amadou Toumani Touré a aussi rendu un vibrant hommage au Pr. Mamadou Lamine Traoré pour son dévouement pour la patrie. « Excellent élève, excellent enseignant et excellent ministre de l’Éducation national, la patrie te sera éternellement reconnaissante pour tout ce que tu as a fait pour elle », déclaré le président Touré. Il a rendu hommage à la veuve de l’illustre disparu.

Le chef de l’État a salué la tenue de la Journée du bon élève qui est devenue au delà une « journée de l’unité nationale », pour avoir permis à des enfants du pays de se retrouver et fêter l’excellence. Il a remercié tous ceux qui participent à la réussite de cet événement, plus particulièrement les enseignants qui jouent un grand rôle dans le succès des lauréats. Il a exhorté ces derniers à persévérer dans l’effort, car a-t-il indiqué, ils sont l’avenir du Mali.

M. KEITA M

23 Septembre 2008