Partager

jpg_2129.jpg
C’était bien le cas au groupe scolaire de Niamakoro sur la rive droite. Cette école construite en 1980 compte 48 salles de classes reparties entre 4 seconds cycles et 7 premiers cycles. Ici à 8 heures les élèves et leurs maîtres étaient en classes.

Les responsables scolaires ont remercié le département de tutelle pour avoir fait clôturer leur établissement. « Depuis sa construction notre école n’avait pas de clôture. Nous étions exposés aux accidents de circulation du fait que certains conducteurs indisciplinés traversaient la cour de l’établissement à grande vitesse. Cette situation perturbait également la concentration des élèves », a expliqué un responsable de l’établissement.


« Tout se passe bien. Les élèves sont là et le corps enseignant aussi
« , constate un enseignant qui indique que les inscriptions se poursuivront jusqu’à la fin du mois.

Mme Diallo Aminata Sidibé a visité trois salles de classes dont une classe de 2è année en pédagogie convergente.

Le climat était également serein au collège Cheikh Anta Diop de Sogoniko. Situé également sur la rive droite, l’établissement dont le promoteur est l’historien Sékéné Mody Sissoko a ouvert ses portes en 1992.

Avec une quarantaine de salles de classes, il compte pour cette rentrée environ 530 élèves. Tout se passe bien ici aussi, confirme un responsable de l’établissement. Le ministre a visité plusieurs classes d’examen pour encourager les élèves. « Les examens se préparent dès maintenant. Mettez vous au travail. Et bonne année scolaire« , a souhaité Mme Diallo Aminata Sidibé en garantissant aux élèves l’accompagnement de son département.

Le ministre de l’Éducation de base, de l’Alphabétisation et des Langues nationales ne pouvait oublier dans sa tournée l’école fondamentale Sainte Thérèse du Quartier du fleuve sur la rive gauche. C’est, en effet, ici que Mme Diallo Aminata Sidibé a fait ses premières classes. L’établissement catholique compte plus d’une trentaine de salles de classe. « Nous n’avons aucun problème. Les cours ont commencé dans le calme et le corps enseignant est sur place« , soulignent les dirigeants de l’établissement, heureux de retrouver leurs élèves.

Au groupe scolaire Notre Dame du Niger aussi les cours ont débuté normalement dans les 21 salles de classes que compte l’établissement.
Mme Diallo Aminata Sidibé a également visité les jardins d’enfants les « Oursins » à Sogoniko et « Kassé Keïta » au Quartier du fleuve. Dans chacune de ces écoles maternelles, elle a souhaité aux tous petits une bonne année scolaire.

C’est par l’école pour déficients auditifs de l’Hippodrome que la visite du ministre de l’Éducation de base a pris fin. 323 élèves sont déjà inscrits dans cet l’établissement. Celui-ci manque de formateurs et de structures d’accueil pour les admis au diplôme d’études fondamentales (DEF).

Commentant cette tournée pour la presse, Mme Diallo Aminata Sidibé a souligné le bon déroulement de la rentrée scolaire. Elle a demandé aux parents d’élèves, aux élèves, aux enseignants et à tous les autres partenaires de l’école de veiller à la bonne tenue de l’année scolaire.

Be COULIBALY

07 Octobre 2008