Partager

L’éducation civique et politique est un gage de renforcement de la démocratie. Associations, autorités, partis politiques et société civile sont unanimes là-dessus. Mais…

Dans le but de contribuer à la consolidation de notre démocratie, l’Association Djoliba hommes et développement (ADHD) a lancé mardi le cours modulaire en « éducation civique et politique », qui se déroule du 4 novembre au 24 décembre au centre Djoliba.

Le cours modulaire traite des thèmes pouvant répondre aux besoins de notre jeune démocratie. Il rentre dans le cadre du plan stratégique 2008-2010 du Djoliba qui a retenu l’éducation politique et civique comme une composante majeure de son action. La cérémonie de lancement a eu lieu sous la présidence du général Kafougouna Koné, ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales.

Selon le ministre, « il s’agit là d’une action innovatrice car la formation civique et politique du citoyen contribue positivement à la consolidation de notre démocratie. Plus de telles initiatives se multiplieront, plus notre processus démocratique offrira de réelles chances d’un développement durable ».

Le ministre Koné a poursuivi que, « dans notre pays, des partis politiques existent, des élections présidentielle, législatives et communales sont régulièrement organisées. Toutefois, de nombreux observateurs s’accordent à dire aujourd’hui que notre processus démocratique n’est l’affaire que d’une minorité. Très peu de gens y participent et l’animent effectivement et cela pour plusieurs raisons ».

L’efficacité d’une démocratie repose sur la maturité politique des acteurs et cette maturité ne s’acquiert fondamentalement qu’à travers la formation systématique et à l’information correcte des acteurs. Le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales a déploré que nos partis politiques restent très timides en la matière et ne parlent de formation politique qu’en période électorale. C’est ainsi qu’il a salué l’action de l’ADHD.

Pour le directeur du Centre Djoliba, Jean De Dieu Dakouo, la conviction de son Centre est d’agir de sorte que les citoyens soient en mesure d’analyser, de décider, d’agir et d’opérer les choix qu’il faut au moment qu’il faut en liens clairs avec leurs droits et devoirs.


Sidiki Doumbia

07 Novembre 2008