Partager

Le ministre de l’Energie, Seydou Lamine Traoré, était sur le terrain ce mercredi 21 avril 2021. La délégation ministérielle a visité la centrale thermique en construction à Sirakoro, en périphérie de Bamako. Le ministre Traoré a aussi fait un tour à la centrale temporaire de Sotuba, dans la cour de l’Institut d’Economie rural (IER).

maliweb.net – A Sotuba, dans une cour nouvellement aménagée, des machines tournent à plein régime. Ici, il faut crier pour se faire entendre par son interlocuteur, et les techniciens sur les lieux portent tous des casques anti-bruit. « Il s’agit des machines installées d’urgence pour faire face à la forte demande », a indiqué Oumar Diarra, Directeur général de l’EDM SA. Chaque machine produit un (1) mégawatt d’électricité. Au total, le site de Sotuba/IER produit 20 mégawatts. « Sur la rive droite de Bamako, à Daoudabougou, un site similaire est également en activité », a ajouté Oumar Diarra.

En cette période de forte chaleur, la demande en électricité augmente à Bamako. C’est aussi la période où les centrales hydrauliques tournent au ralenti à cause de la baisse du niveau d’eau dans le fleuve. De l’eau du fleuve qui doit aussi servir à la production des cultures de contre-saison, à l’élevage et à la pêche. Pas de bol cette année, le déficit énergétique a été aggravé par une panne intervenue à Côte d’Ivoire, pays qui fournit au Mali 100 Mégawatts d’électricité dans le cadre d’un programme sous régional d’interconnexion.

Un investissement de 100 milliards FCFA à Sirakoro

Face aux mouvements de colère contre les coupures intempestives, le ministre de l’Énergie communique et tente de trouver des solutions. A Sirakoro, où il a entamé sa visite, le ministre Seydou Lamine Traoré a accusé les choix politiques faits auparavant dans le secteur de l’énergie. « Nous gérons les conséquences du choix fait de dépendre énergétiquement de nos voisins », a révélé le ministre Traoré qui estime que le Mali doit être beaucoup plus ambitieux, et envisager de vendre dans les années à venir du courant à ses voisins.

A Sirakoro, une centrale thermique d’une puissance garantie de 100 mégawatts est en cours de réalisation. Il s’agit d’une centrale fonctionnant au fuel lourd (HFO) réalisée dans le cadre d’un projet de 100 milliards FCFA. Dans le domaine énergétique, « construire une aussi grande centrale, en si peu de temps, ne peut être que thermique », a justifié le ministre Traoré. La centrale thermique devra être terminée avant Avril 2022, mais son opérationnalisation à cette date est moins certaine.

En effet, à ce jour, les travaux de réalisation des lignes de transport de Sirakoro à Balingué n’ont pas débuté. Pis, les populations installées sur le passage de ces lignes n’ont pas encore été dégagées. « La déclaration d’utilité publique et la délivrance de l’autorisation de construire seront des acquis dans les prochaines semaines », a rassuré le ministre de l’Energie.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net