Partager

Pour célébrer la journée mondiale de la liberté de la presse, Zied El Ehni, journaliste blogueur tunisien a osé marcher droit sur le palais de Carthage. Il entendait protester ainsi contre la chape de plomb et les grands ciseaux.

Au même moment en Égypte, des centaines d’opposants se faisaient encercler par les forces de l’ordre pour le crime imprescriptible chez Moubarak de réclamer la levée d’un amendement constitutionnel et des élections transparentes.

Le président Ben Ali -signe des temps- a beau promettre l’ouverture démocratique, il ne pourra faire oublier le palmarès affligeant dans le domaine des libertés fondamentales dans son pays pourtant fascinant et émergent sur bien d’autres plans.

Et ce qui vaut pour lui vaut en général pour le Makrech et le Maghreb – à l’exception du Maroc qui sans être le paradis qu’il peut être réalise des bonds inimaginables, il y a peu.

L’Algérie? Elle demeure monolithique malgré les percées d’une opposition et d’une presse qui sont plus à leur âge d’or, le sauf-conduit de la « lutte anti-terroriste » étant passé par là. La Libye, quant à elle, ne cherche pas d’alibi : elle a son pétrole, ses pétrodollars, sa gouvernance bedouine et le monde à ses pieds.

Aucun pays de l’Afrique subsaharienne n’aurait pu se mettre les écarts de l’Afrique du Nord sans être exclu de la Communauté internationale. Mais le Makrech et le Maghreb ne font pas la queue au guichet PPTE, leurs hôpitaux ne sont pas des mouroirs ; leurs écoles tiennent la route ; leurs plages sont belles et à deux heures de Londres et Paris ; ils possèdent des zones franches et une main d’œuvre aussi experte que bon marché ; ils offrent enfin du soleil six mois l’an et juxtaposent les hôtels cinq étoiles. Rien de mieux pour fermer la bouche et l’oreille de l’Occident bien pensant.

Or ces contrées où sont nés Averroes, Avicennes et l’imam Tantawi restent scandaleusement, avec le Zimbabwe et l’Erythrée, les derniers cimetières des libertés fondamentales. Il suffit juste de vouloir les voir.

Adam Thiam

04 Mai 2010.