Partager

Côté cour, bravo au gouvernement. Des informations judiciaires sont ouvertes dans le cadre de l’attentat contre le président et de militaires dans le cadre du contrecoup du 30 avril! L’état de droit passe par là et c’est cette ambition qui fonde notre démocratie. Que le juge Malick Coulibaly se distingue dans ces deux affaires par son intégrité et son professionnalisme et il aura apporté à notre justice deux denrées essentielles qui lui manquent encore malgré les professions de foi et les projets de renforcement des capacités : l’estime et la confiance.

En d’autres termes, la conduite impartiale de ces dossiers est aussi importante que la décision prise de les judiciariser. Cheick Modibo Diarra aura lui aussi mérité de la patrie le cas échéant lui qui fut largement critiqué de n’avoir pas veillé à ce que le gouvernement protège le président de la transition scandaleusement agressé dans ses locaux par des manifestants.

Côté jardin, le Premier ministre nous doit encore plus de rigueur dans ses actes, plus de cohérence dans les propos et moins de shows à l’image de ces poignées de main ostentatoires en salle de conseil de ministres. Aucun Etat sérieux ne le fait de nos jours et surtout le contexte qui est aujourd’hui le nôtre doit être celui de l’austérité et de l’humilité. L’urgence c’est le retour total à la normalité constitutionnelle et à l’intégrité recouvrée du territoire national. Les postures people peuvent attendre. Personne ne se plaindra de leur rareté d’ailleurs.

Adam Thiam

31 Mai 2012