Partager

Il n’aura pas eu un mot de félicitation pour le haut représentant nouvellement nommé par le président de la République pour accélérer le dialogue inclusif intra-malien. Et il rejette en bloc les propositions du nouveau ministre de la réconciliation sans attendre d’être officiellement approché, car le courroux du Mnla contre Zahabi a été déclenché par une dépêche de presse. Dans la foulée, les hommes de Bilal Ag Shérif rendent publique une déclaration issue de leur rencontre du 2 mai à Kidal où ils revendiquent deux mille participants venus des quatre coins de ce qu’ils continuent d’appeler l’Azawad.

La déclaration est bien entendue édulcorée par rapport à plateforme politique du Mnla d’antan. Mieux, elle exige le respect de l’accord de Ouaga par Bamako. Mais le Mnla réaffirme son attachement aux aspirations profondes du peuple de l’Azawad et il insiste sur la nécessité pour ce peuple de recouvrer sa « liberté » et sa « dignité ».

Une telle affirmation est troublante dans un contexte propice à la désescalade, Bamako marquant sa volonté pour un dialogue devant mettre fin à la situation de ni paix ni guerre régnant dans la région de Kidal.

Les mots étaient bien plus vifs et l’ambiance bien plus électrique au moment où se négociait l’accord de Ouaga. Mais de cela, il y a un an, les nerfs ont été éprouvés depuis et l’orgueil des parties prenantes a grossi entretemps. Le pire est que de part et d’autre du Sahel, la menace sécuritaire enfle. La situation au Nord du Mali est donc du pain bénit pour Boko Haram au Nigeria et Ansar Al Charia en Libye.

Si l’on ne fait rien et immédiatement, le Sahel ne sera pas qu’une zone grise, il deviendra un trou noir. Or un funambule a plus de chance de réussir la traversée de l’Atlantique qu’un analyste à décrypter correctement la situation au Nord du Mali et en particulier le Mnla. Qui ne doit pas tirer sur la corde car le Mali où le débat démocratique est un acquis depuis 1991 ne mérite ni ses revendications jusqu’au boutistes ni ses violences gratuites.

Adam Thiam

07 Mai 2014