Partager

Dans le cadre de leur formation académique à l’école de guerre du Mali, les stagiaires (colonels-majors et colonels) rendent visite à certaines structures. C’est dans ce cadre que les 20 stagiaires étaient le lundi dernier à l’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP).

Lors de la visite guidée par le directeur des publications du quotidien national, L’Essor, Souleymane Bobo Tounkara, les stagiaires ont pu s’imprégner de l’organisation du travail à l’AMAP. Ainsi, ils ont successivement visité la salle de rédaction de L’Essor, l’imprimerie, la section photos.

Cette visite, selon le colonel Modibo Kouyaté, porte-parole des stagiaires, a été riche et instructive pour le groupe. «Le directeur général nous a raconté l’histoire de la création du journal L’Essor en 1946 et son évolution jusqu’à nos jours», a soutenu le colonel Modibo Kouyaté. Selon lui, l’Agence malienne de presse et de publicité fait un travail impressionnant.


«L’AMAP dispose de sa propre imprimerie, ce qui est une avancée majeure. Elle a aussi commencé à numériser ses archives depuis 2002 avec des disques durs de 32 térabytes. Dans ce sens, l’Agence malienne de presse et de publicité est un témoin privilégié et une mémoire de l’histoire du Mali», a-t-il commenté.

Au terme de la visite guidée, le directeur général de l’AMAP, Bréhima Touré, n’a pas manqué de manifester sa joie pour cette initiative. «Ceci permet aux institutions de se connaître et de savoir les possibilités à explorer dans le cadre de l’apprentissage.

L’Armée est une partie intégrante de la société», a soutenu le directeur général. Et d’ajouter «dans le cadre de leur future collaboration avec les médias, les militaires doivent savoir comment ils fonctionnent pour en tirer le maximum».

Concernant la création de l’école de guerre du Mali, Bréhima Touré  dira que c’est une excellente initiative car une montée en puissance matérielle et en connaissance ne peut que renforcer la défense du pays.

L’école de guerre du Mali a commencé à dispenser les cours à sa première promotion le 29 novembre 2021 pour une période de 11 mois. Elle a pour objectif de former les officiers supérieurs dans tous les aspects du métier des armes en vue de rendre davantage efficace notre armée.

Source: L’Essor