Partager

Dans nos facultés et grandes écoles, c’est la grève de 48 heures décrétée (5 au 6 mai) par le Syndicat de l’Enseignement Supérieur (SNESUP) signataire du collectif des syndicats de l’éducation. Cette grève défraie la chronique. Toutes les facultés ont été paralysées par la dite grève. Néanmoins, nous avons jeté un regard sur d’autres détails.


Faculté des Lettes, Langues, Arts et Sciences humaines (FLASH) : Le calvaire des étudiants terminalistes

Depuis un bon moment, les choses semblent aller à la FLASH. Les cours se déroulent normalement, même si de part et d’autres on constate encore des absences de certains professeurs pour dispenser leurs matières.

En plus de cette remarque faite par les étudiants, un autre constat s’impose : celui des étudiants en fin de cycle. De nos informations, des étudiants qui sont sur leur mémoire de fin d’étude ont toutes les peines du monde pour mettre la main sur leurs directeurs de mémoire.

Selon eux, peu d’encadreurs suivent l’étudiant du début à la fin du mémoire de fin d’étude. La plupart des directeurs de mémoire passent tout leur temps à donner des rendez-vous sans pour autant les respecter.

C’est dire qu’il y a moins de suivi dans leur travail. «C’est le jour de la soutenance qu’on les aperçoit. Cela, pour tout rejeter sur le dos de l’étudiant», a fait savoir un étudiant terminaliste qui a tenu a gardé l’anonymat. Soulignons que la date limite des inscriptions qui était prévue pour le 30 avril dernier, a été reportée par l’administration afin de donner la chance aux retardataires de s’inscrire.


Ecole Nationale d’Ingénieur (ENI) : La mise en place du comité SNESUP ce matin

A l’ENI, après la fin de la grève du collectif des syndicats de l’éducation hier mercredi, c’est l’élection du nouveau comité local SNESUP qui se tient aujourd’hui. Les raisons de ce renouvellement sont connues. Tout simplement que le mandat de l’ancien bureau qui est de trois ans, a pris fin.

Cette élection intervient au moment où le comité local, conformément à la lettre de revendication du Comité Exécutif National CEN-SNESUP, tient à l’alignement des salaires des enseignants du supérieur et des chercheurs du Mali sur ceux des homologues de la sous région, la mise en place de la nouvelle hiérarchie (Assistant-DEA, Maître de conférence, Doctorat, professeur- Doctorat) à l’enseignement supérieur du Mali, l’augmentation du taux de l’heure supplémentaire à l’enseignement supérieur du Mali. C’est pourquoi les cours sont dispensés en fonction du nombre d’heures accordées au professeur.

Institut Universitaire de Gestion (IUG)

La semaine de l’étudiant de l’IUG a commencé mercredi. Au menu de cette semaine qui prendra fin vendredi prochain, plusieurs activités sont programmées par le comité AEEM. On peut citer entre autres, des conférences débats.


FSJP et FSEG : Manque de professeur

A la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) et à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG), ce qui préoccupent plus les étudiants est le fait que plusieurs classes manquent de professeurs dans certaines pour matières. Depuis la rentrée, ces classes ne prennent de cours que dans les matières principales. C’est dire que les matières secondaires sont suspendues faute de professeur.

Hadama B. Fofana

07 Mai 2009