Partager

Dans une déclaration qu’il nous a fait parvenir hier, le président du CNID-Faso Yoriwa ton se prononce sur les élections législatives à Ségou.

«Depuis plus de vingt ans (20 ans), les populations de Ségou m’ont régulièrement investi de leur confiance en m’élisant Député à l’Assemblée Nationale du Mali.

Au vu des premières tendances du second tour de l’élection législative de 2013 et des résultats déjà obtenus par la liste RPM – MIRIA – FARE qui a bénéficié du soutien officiel d’une très forte coalition mon mandat (URD, UDD, PDES, ASMA, CODEM, MPR, PIDS…) ne sera pas renouvelé.

J’ai décidé, malgré de nombreuses irrégularités (circulation de faux spécimen immédiatement après les résultats du 1er tour, utilisation de bulletins de vote parallèles, nombre extraordinairement élevé de transferts d’électeurs, distribution de sucre dans toutes les familles un jour avant le vote, de ciment et de groupes électrogènes dans les mosquées le même jour) d’accepter les résultats qui seront proclamés.

Je félicite d’ores et déjà les futurs députés de Ségou et je leur souhaite pleine réussite dans leur difficile mission pour les populations de Ségou et au-delà pour tous les Maliens.

Je voudrais cependant attirer à nouveau l’attention, comme je l’ai fait en janvier 2010 en présentant mes vœux à la presse, sur les risques qui pèsent sur la démocratie malienne du fait de l’argent – roi.

Je voudrais enfin remercier celles et ceux qui, pendant de longues années m’ont apporté leurs suffrages, soutenu et accompagné. Et aussi d’exprimer mon profond respect pour ceux qui, en toute démocratie, n’ont cessé de me combattre».

Bruno D SEGBEDJI

L’Indépendant du 20 Décembre 2013