Partager

Tout sera prêt le 22 septembre.Le chantier de l’échangeur multiple, de l’élargissement à 4 (2×2) voies de la section urbaine de la route de Sébénicoro, de l’Avenue Kwame N’Krumah et de la construction de 2 passerelles sur l’Avenue de l’OUA et le Boulevard CEDEAO, aborde sa dernière ligne droite. Le lot n°1 du projet qui concerne l’échangeur multiple est quasiment achevé (98 %) et se trouve au stade de finition et d’embellissement, a indiqué mardi Modibo Kéïta, le directeur technique de l’agence d’exécution des travaux d’entretien routier (Ageroute).

jpg_echangeur-3.jpgLa construction de l’échangeur multiple s’accompagne de la réalisation de bretelles d’accès, de 4 ouvrages d’art et de murs de soutènement, d’une bretelle d’accès à la Cité administrative (côté station de traitement des eaux d’EDM-SA) sur une longueur de 0,4 kilomètre et d’un accès desservant le bâtiment de la primature dans la Cité administrative. S’y ajoute l’éclairage public de l’échangeur. Les ouvrages d’art du chantier sont presque achevés.

Le premier, situé côté ouest du Foyer de l’air et comprenant 2 ponts dalle juxtaposés en béton armé d’une longueur de 61 mètres, et le deuxième qui est aux abords de la direction nationale de la police sont au stade du dallage des bas-côtés. La dernière main est en train d’être mise aux deux derniers. Cette première composante est totalement financée par le budget national. Les travaux sont confiés à Covec-Mali pour une enveloppe d’environ 8,8 milliards de Fcfa tandis que Cira assure le contrôle et la surveillance pour un coût de 494 millions de Fcfa.

Les 15 mois de travaux ont officiellement démarré en mars 2009. Le lot n°2 du projet concerne 2 tronçons : la section urbaine de la RN5 (du pont du Motel au pont de Woyowayanko) et l’avenue Kwamé NKrumah (de la direction de la police au monument de l’éléphant à Hamdallaye). Les travaux sont bien avancés ici aussi (84 %) et les délais respectés (83,30 %), indique Issa Koné, chef de mission de conseil ingénierie et recherche appliquée (Cira).

Les travaux de revêtement se situent au même niveau (80 %) alors que l’assainissement est pratiquement prêt (98 %). Bref, le chantier est en avance sur les prévisions, juge Issa Koné. Cette partie du projet qui comporte l’élargissement à 4 voies (2×2) de la section urbaine de la route de Sébénicoro (RN5), de l’avenue de l’OUA et du Boulevard CEDEAO est financée par la BOAD (53,33 %), la BIDC (28,51 %) et l’État (18,16 %).

Les travaux qui doivent durer 12 mois, coûteront 10,4 milliards de Fcfa et la surveillance 601,8 millions de Fcfa. Les travaux comprennent, faut-il le rappeler, l’élargissement à 2×2 voies de la section urbaine de la RN5 sur 3,7 kilomètres et de l’avenue Kwamé N’Krumah sur 1,1 kilomètre, la construction d’un dalot cadre sur la RN5 et de 2 passerelles sur l’avenue de l’OUA et l’éclairage public.

Les 2 passerelles sur l’avenue de l’OUA et le boulevard de la CEDEAO sont presque achevées aujourd’hui. Tous ces aménagements vont décongestionner le trafic à l’intérieur de Bamako, accroitre la sécurité des usagers et faciliter la vie et les activités dans la capitale. Tout sera fin prêt pour le 22 septembre prochain, assurent les techniciens de l’Ageroute.

Souleymane Doumbia

L’Essor 2010.