Partager

jpg_babemba1.jpg
Si la probabilité pour les automobilistes et les motocyclistes bamakois de voir un tel panneau le long des grandes artères de la capitale, est nulle, le risque pour eux de croiser des animaux sur leur chemin, ne l’est malheureusement pas. Ces deux ânes en goguette sur l’échangeur du Babemba en sont la preuve.

L’âne, animal aussi utile que têtu, n’éprouve guère de considération pour les automobilistes et n’a, évidemment, aucune idée du danger encouru et occasionné sur cette portion de route où les véhicules roulent à vive allure.

Heureusement, un policier vigilant a chassé les importuns. Où sont-ils allés ? Certainement divaguer sur une autre voie et créer d’autres dangers comme s’ils n’avaient pas de propriétaires. Mais vous et nous savons qu’ils en ont avec lesquels ils partagent les mêmes défauts qui les ont justement conduits sur l’échangeur.


Photo H. KOUYATÉ

Essor du

04 Septembre 2008