Partager

Au moins 13 personnes ont été tuées en Guinée dans un éboulement de terrain dans la mine d’or de Maléya, localité située près de Siguiri (700 km au nord-est de Conakry), a annoncé la radio nationale. Selon la radio, les 13 personnes ont été ensevelies dans les galeries de la mine, qui sont exploitées généralement par des orpailleurs traditionnels à proximité d’une exploitation industrielle de la Société aurifère de Guinée (SAG), filiale du groupe sud-africain AngloGold Ashanti. Plusieurs orpailleurs clandestins, hommes, femmes et surtout des enfants, sont portés disparus. Ils se trouveraient vraisemblablement ensevelis dans les galeries. Les blessés eux, ont été évacués, certains dans un état jugé préoccupant, dans les centres de santé de la ville de Siguiri pour des soins. L’éboulement a surpris les orpailleurs en pleine activité dans la mine d’or de Maléya. Dans les périphéries, des milliers de clandestins venant de toute la sous-région s’adonnent à cette exploitation à leurs risques et périls. Il faut souligner enfin que le sous-sol de la Guinée est riche en minerai de fer, en diamants, en or et surtout en bauxite – dont elle détient les deux tiers des réserves mondiales. Elle est pourtant l’un des pays les plus pauvres du monde. (Rfi)