Partager

Dans le cadre du processus du suivi des stratégies nationale et régionale, de mise en oeuvre de la campagne END WATER POVERTY, le Chargé de recherche et du plaidoyer de WATER AID-Mali a participé, au Caire (en Egypte), aux réunions extraordinaires du Conseil des ministres africains en charge de l’eau (AMCOW) et du Comité préaratoire du sommet de l’Union Africaine (UA).

Il faut signaler que les rencontres de AMCOW et de l’UA constituaient un volet des préparatifs du sommet de l’Union Africaine sur l’Eau et l’assainissemnet prévu en Juillet 2008 à Charm-El-Cheick, en Egypte.

Ainsi, à ces rencontres, la participation du représentant de WATER AID, -une structure qui se donne comme mission l’assainissement et l’accès des populations vulnérables à l’eau potable- visait à influencer le draft de l’agenda du sommet de l’Union Africaine sur l’Eau et l’Assainissement, afin que certains centres d’intérêt de WATER AID soient pris en compte par la Commission technique préparatoire.

Notons que des actions -notamment, le plaidoyer- avaient été entreprises auprès des intitutions et organismes sous-régionax et régionaux, afin que la question de l’eau et de l’assainissement soit au coeur de leur agenda. Parmi ces institutions, la CEDEAO, l’UEMOA, la BAD et l’UA occupent une place de choix.

C’est dans ce cadre que des contacts préliminaires ont été ménés auprès du Président Ghanéen, John Kufuor (alors président en exercice de la CEDEAO), afin qu’il soit le champion de la campagne au niveau régional voire africain. Ces contacts n’ayant pas été totalement fructueux, le Président malien, Amadou Toumani Touré, fut donc sollicité pour la même cause.

Ce dernier accéda favorablement à la demande au niveau du Mali, par le lancement personnel du volet Assainissement de END WATER POVERTY, et exprima sa disponibilité pour le niveau régional.

L’opportunité qu’offrait le premier sommet de l’Union Africaine consacré à l’eau et l’assainissement devrait être saisie pour concrétiser ce projet commun.

C’est pourquoi WATER AID-Mali, avec l’appui du bureau régional, a tenu à participer aux assises préparatoires du Caire en vue de renforcer le leadership africain sur la question et de plaider pour le choix du Président malien comme Porte-parole de ses pairs, lors du prochain sommet.

En effet, les débats de la rencontre ont porté sur deux points essentiels : Le Projet de déclaration sur les engagements des Chefs d’Etat africains au sommet qui aura lieu à Charm-El-Cheickh.

Liste des orateurs-clés et lois du sommet

Pour ce qui concerne ce dernier point, cinq Chefs d’Etat africains (soit un par sous-région) seront retenus pour donner leurs perspectives sur les questions d’eau et d’assainissement en Afrique.

Pour la région de l’Afrique de l’Ouest, WATER AID a proposé le nom du Président malien, Amadou Toumani Touré Touré, comme Porte-parole de ses pairs.

Ce choix est sous-tendu par les critères évidents. Entre autres, l’engagement personnel du Chef de l’Etat malien sur la quetion depuis 2002, et particulièrement depuis le lancement de la campage EWP avec des résultats probants ;

l’augmentation significative du taux de couverture en eau potable (11% en 10 ans, et 29% en 17 ans) ; le statut de son pays (un pays pauvre et enclavé, mais politiquement déterminé) ; l’enthousiasme personnel du Président malien sur la question…


Moussa TOURE

22 Mai 2008