Partager

Soumaïla Bouaré (élève au lycée de Kati)
« Grâce à e-festival, on se fait des amis, des camarades issus d’autres académies. En plus, c’est le lieu du donner et du recevoir. A travers le festival, nous, les élèves, parvenons à nous initier à l’informatique. Le e-festival est vraiment fantastique. J’aimerais que le ministre de l’Education nationale introduise l’informatique dans le programme scolaire. Au Mali, il y a actuellement deux ignorants : celui qui n’a pas été à l’école et celui qui ne sait pas se servir de l’outil informatique. Durant les 4 jours, nous avons été initiés à l’informatique, au Word, au net et le dernier jour sera consacré à l’évaluation ».

Aïssaata Traoré (élève lycée technique de Bamako)
« Incontestablement e-festival est une très bonne chose parce qu’il permet aux élèves de se familiariser avec l’outil informatique. L’autre avantage, c’est que c’est un lieu de rencontres, en ce sens que les élèves peuvent tisser des liens d’amitié. Cependant, j’estime que l’organisation n’est pas tout à fait bonne. Je constate qu’il y a des jeunes qui viennent, mais ils restent comme ça et ne jouent pas au motif que la liste est définitivement arrêtée. Je note également qu’il y a un déficit de communication. Il serait bon que le ministère envoie des équipes au niveau de chaque lycée pour informer et sensibiliser les élèves sur la tenue d’un tel événement. Rares sont ceux d’entre nous qui connaissent vraiment e-festival ».

Fanta Kéita (formatrice principale)
« La philosophie qui sous-tend e-festival est de vulgariser les Tic, amener la jeunesse vers les Tic et surtout dire aux jeunes que les Tic sont à la portée de tout le monde. Du 26 au 29 décembre, les participants seront initiés à l’outil informatique. Il y aura la présentation du micro-oridinateur, la définition et l’explication des différentes parties du micro-ordinateur. En fait, ils seront initiés à Microsoft Word qui permet le traitement des textes, Internet Explorer, qui permet de naviguer, et Microsoft Excel qui permet de faire des calculs. Nous allons également leur expliquer comment créer un dossier, un fichier. Pour les deux premiers jours des travaux, les enfants ont bien compris le programme. Au niveau de la grande salle des 150 PC, les participants sont au nombre de 300 en raison de 2 par machine. Ils sont encadrés par 4 formateurs principaux et 20 assistants ».

Propos recueillis par Mohamed Daou | Les Echos

28 dec 2006