Partager

Selon des consommateurs, le prix du riz ne cesse de prendre l’ascenseur sur certains marchés de la capitale. Des prix oscillent entre 350 et 375 F CFA le kilo dans les marchés de Sogoniko, Niamakoro, Magnambougou et une partie des 1008-Logements de Yirimadio en Commune VI.

Est-ce de la spéculation par des commerçants détaillants sur le riz exonéré qu’ils doivent vendre à 310 F ? Le président Hamma Abba Cissé explique qu’il y a un contrôle strict sur les riz proposés dans le cadre de l’opération. Il réfute toute idée de spéculation.

Mais selon lui, il y a différentes qualités et variétés de riz sur le marché et les prix varient en fonction de la qualité. Selon lui, il n’est pas dit que tous les riz importés doivent être vendus à 310 F. Il se dit au contraire satisfait du déroulement normal de l’opération.

A. D.

29 Mai 2008