Partager

Évincé de la COPAM, le puissant patron de la CSTM se trouverait en grosses difficultés au sein de la centrale syndicale dont il est le fondateur. De sources confidentielles, la crise au sein de la CSTM serait née de l’éviction de M. Hamadoun Amion Guindo de la COPAM. Certains leaders de la CSTM le soupçonneraient de transformer les prérogatives syndicales en ambitions et objectifs politiques.

Plusieurs membres de la CSTM se douteraient de la confiance qu’ils avaient en leur président depuis l’avènement du putsch du 22 mars dernier. L’Homme serait en train de dévier sa ligne directive de syndicaliste pour se positionner politiquement disent certains leaders de la CSTM, tant disque d’autres le trouvent opportuniste, après avoir tenté en vain de faire partie du gouvernement d’ouverture récemment mis en place par le Dr Cheick Modibo Diarra.

—————————————————–

Office du Niger: Des productions record attendues par les acteurs de riz dans le Kala profond « Niono »

La campagne 2012/2013 s’annonce sous de meilleurs auspices dans la zone Office du Niger. Les producteurs se disent confiant pour les récoltes qui s’annoncent bonne. A l’hectare certains, prévoient de récolter entre 1,5 et 2 tonnes. Au niveau du regroupement des producteurs de riz de la zone Office du Niger, les producteurs n’ont pas manqué de saluer la politique de l’équipe du PDG Amadou B. Coulibaly, qui n’a ménagé aucun effort pour mettre à temps des intrants agricoles à la disposition des acteurs du secteur.

Il faudra souligner que depuis sa nomination à la tête de l’Office du Niger, Amadou B. Coulibaly n’a cessé d’apporter des améliorations au sein de cette structure économique. L’Office du Niger, faut-il le rappeler a été créé par le colonisateur pour satisfaire un besoin alimentaire de la sous région en général et du Mali en particulier. Mais à cause des politiques on ne sait comment, l’objectif recherché au sein de l’Office du Niger n’a jamais été atteint. Aujourd’hui, les acteurs de l’Office du Niger croient fermement que les rénovations apportées par le nouveau PDG, Amadou B. Coulibaly pourraient nous permettre d’atteindre dans quelques années cet objectif tant recherché par les autorités maliennes.

Rassemblées par Zhao Ahmed A. Bamba

Le Coq Cocorico du 20 Septembre 2012