Partager

Après avoir été victime d’une cabale dans le dossier du contentieux électoral portant l’élection consulaire des membres du Conseil Malien des Chargeurs, Amadou Djigué, le PDG des Etablissement Djigué SA, a cru bon d’user d’un dernier recours en saisissant le Médiateur de la République auquel furent adressées toutes les pièces afférentes au dossier.

Bien lui en a pris puisqu’au regard de ces pièces et surpris par toutes les anomalies qui ont entouré l’élection de Babalaye Daou à la tête du CMC, le Médiateur vient d’écrire au ministère de l’Equipement pour lui demander des explications.

Devant cette nouvelle donne, le ministre de tutelle, dont on a apparemment trompé la bonne foi, selon nos sources, a mis en branle son département, exigeant de ses collaborateurs des explications claires et nettes.

Autant leur demander de décrocher la lune avec leurs dents, car par quelle alchimie, quelle opération du Saint Esprit pourraient-ils apporter la légalité à des actes éminemment illégaux?

Le plus gêné dans cette affaire serait le Conseiller technique qui a osé procéder- en catimini, il est vrai – à l’installation du nouveau bureau du CMC, avec à sa tête Ousmane Babalaye Daou. Comme quoi, on a beau maquillé le mensonge, la vérité finit toujours par triompher.


Yaya SIDIBE

20 Juin 2008