Partager

C’est devant un aréopage d’anciens ministres et directeurs nationaux et en présence du Médiateur de la République, Baba Akhib Haidara, de l’ex Premier ministre Younoussi Touré et du ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Mohamed Ali Bathily, que Me Boubacar Abdoulaye Sékou Sow, Notaire, a présenté l’ouvrage qu’il vient de publier aux Editions Granvaux.

Intitulé «Droits fonciers urbains au Mali: De son évaluation à sa réforme, propositions pour une meilleur sécurisation des transactions foncières», ce livre dresse l’état des lieux des différents textes régissant la propriété foncière en milieu urbain au Mali.

Partant du constat largement partagé que cette question revêt une acuité particulière dans notre pays et des difficultés pratiques rencontrées dans l’exercice de sa profession, Me Boubacar Sow consacre 300 pages, 430 notes de bas de page et 15 pages de bibliographie à la problématique du foncier urbain malien.

Après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire de son défunt père, l’auteur a présenté les grandes lignes du livre, qui compte deux parties principales. La première recense et évalue les principes fonciers fondateurs dans notre pays et la seconde présente ses propositions de réforme. Une réforme qu’il souhaite ambitieuse et construite autour du seul Titre Foncier comme titre de propriété.

Une réforme également créatrice d’un cadre vertueux en matière de gouvernance du foncier, tant urbain que rural d’ailleurs. Ce qui implique, selon Me Sow, «du courage et de la volonté politique pour sortir de l’ornière actuelle». Nous y reviendrons.

Ramata Diaouré

Du 17 Octobre 2016