Partager

Le procureur général d’Egypte a annoncé jeudi avoir lancé des poursuites contre 75 personnes, dont neuf policiers et trois responsables du club de football al-Masry, après des émeutes qui avaient fait plus de 74 morts à l’issue d’un match à Port-Saïd, ville du nord du pays. Une enquête parlementaire a mis en cause la négligence de la police, l’accusant d’avoir sous-estimé la possibilité d’affrontements dans le stade de Port-Saïd, alors même que des supporteurs avaient quitté le stade parce qu’il redoutaient des violences. Deux des personnes poursuivies sont des adolescents qui seront présentés à un tribunal pour mineurs, a précisé le procureur dans un communiqué. Les violences ont commencé après le coup de sifflet final du match le 1er février, à l’issue duquel Al-Masry, un club de Port-Saïd, avait fait subir sa première défaite de la saison (3-1) à Al-Ahly, une prestigieuse équipe du Caire. Dans les cinq jours qui ont suivi le drame, des milliers de personnes ont défilé contre les forces de l’ordre, et des violences entre policiers et manifestants ont fait 16 morts au Caire et à Suez (nord). AFP