Partager

Dramane Dembélé à ses détracteurs : «Vous perdez votre temps»

Le Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA/PASJ) a soufflé ses 22 bougies le 25 mai dernier. Pour commémorer ses 22 ans, il a organisé une conférence de presse à son siège, le mardi 28 mai. Cette rencontre avec les journalistes était animée par le 1er Vice-président de l’ADEMA, Ibrahima N’Diaye, avec à ses côtés le candidat des Abeilles, Dramane Dembélé, et son Directeur de campagne, Harouna Cissé.

Au cours de la rencontre, le candidat des Rouge et Blanc est sorti de sa réserve pour répondre à ses détracteurs. «Je suis prêt et déterminé. Ma détermination est sans faille. Face aux attaques contre ma personne, je ne céderai pas. Je leur dis vous perdez votre temps et je n’ai aucun complexe à ce niveau».

Avant de se déclarer confiant pour remporter la présidentielle du 28 juillet prochain. Cela pour la simple raison qu’il dispose d’un programme de redressement de notre pays. «Le Mali a besoin de réformer ses services économiques, sociaux, de santé, d’éducation. Quand je serai élu, mon mandat sera celui des réformes, de la justice sociale, de l’égalité de tous les Maliens devant les tribunaux. La justice sociale est celle qui ne laisse pas certains des ses fils en cours de route. Je suis candidat pour proposer une autre alternative. L’ADEMA assume son bilan des dernières années de sa gestion du pouvoir. On n’a pas fait que du bien, on a également fait du mal. Nous sommes prêts à réparer nos erreurs», a martelé Dramane Dembélé.
Dra est aussi revenu sur ses démêlés judiciaires au lendemain du coup d’Etat: «je suis un homme libre, j’ai l’ordonnance définitive de non lieu. Jusqu’à la date des primaires de notre parti, mon casier judiciaire était vierge. J’avais dit en son temps que mon arrestation était politique».
Auparavant, Harouna Cissé avait présenté la Direction de campagne de son candidat. Ce faisant, il a précisé que leur porte-drapeau à la présidentielle prochaine avait souhaité que la direction de campagne soit représentative de toutes les sensibilités du parti. Il a rappelé les différentes commissions qui la composent.

Il s’agit notamment de la Commission des alliances, présidée par Sékou Diakité, de la Commission chargée des coordinations régionales, dirigée par le Pr Tiémoko Sangaré, de la Commission chargée des femmes, présidée par Mme Zoureye Fadimata Maïga. Le patron de la Commission finances est l’Honorable Oualli Diawara. Il y a aussi des Commissions chargées de la jeunesse, de la logistique, des relations extérieures, de l’organisation et de la mobilisation et des questions électorales.
Iba a également profité de la conférence de presse pour préciser ses rapports avec Modibo Sidibé, candidat des FARE. Il a déclaré qu’il n’avait jamais parlé de politique avec Modibo Sidibé, si ce n’est il y a deux semaines, lorsque ce dernier est venu lui rendre visite.

Youssouf Diallo

22 Septembre du 30 Mai 2013

– —————————- ————————————–

Dramane Salif Dembélé à Bougouni et Koulikoro: «Nous allons armer la République»

Le jeune candidat investi par l’ADEMA à la prochaine présidentielle, Dramane Salif Dembélé, nourrit des ambitions pour le Mali. En visite de terrain à Bougouni et à Koulikoro le week-end dernier, il a levé un coin du voile sur son projet de société. Au centre des engagements pris par Dramane Dembélé figurent, entre autres, l’emploi des jeunes, la redynamisation et l’équipement de notre armée et la relance des activités de l’Huilerie Cotonnière du Mali à Koulikoro.

Les 25 et 26 mai 2013, le candidat investi de l’ADEMA-PASJ, Dramane Salif Dembélé, était dans les localités de Bougouni et Koulikoro pour prendre langue avec les militants et sympathisants du parti, à la faveur de la première conférence régionale des jeunes de la région de Sikasso et celle des sections de Koulikoro.

Sorti du bois à la faveur des récentes primaires à l’ADEMA, Dramane Salif Dembélé, qui se présente en candidat du changement, s’est présenté à Bougouni et Koulikoro avec un agenda plein de promesses électorales. Il a pris l’engagement devant les jeunes des régions de Sikasso et de Koulikoro de créer un million d’emplois, soit 200 000 emplois par an, s’il est élu Président de la République au terme du scrutin de 2013. Cela par mise en place d’un fonds spécial.
Autre promesse prise par le porte-étendard de la Ruche, la redynamisation et l’équipement de notre armée, qui se trouve, faut-il le souligner, dans un état de déliquescence totale. Sur ce sujet, le jeune candidat de l’ADEMA est on ne peut plus clair: «nous allons armer la République pour faire échec à nos ennemis, à ceux qui veulent la partition du pays» a déclaré, sous les ovations de la salle Siraba Togola de Bougouni, Dramane Dembélé, avant d’ajouter que son credo, une fois à Koulouba, serait l’esprit d’équipe.

Sur la question de l’éducation, autre talon d’Achille de notre démocratie, Dra se veut aussi clair: «notre système éducatif va mal. Notre école primaire va mal. Il faut changer ce système éducatif pour l’adapter aux enjeux de l’heure. Je m’engage à avoir un pacte avec les enseignants» a-t-il précisé. Parlant de la situation de l’Huilerie Cotonnière du Mali, le candidat de l’ADEMA a, au cours de cette visite, compati à la souffrance des populations de Koulikoro. Il leur a donné l’assurance que cette unité industrielle, qui a longtemps fait la fierté de toute une République, ne va pas rester dans cette situation.

Il faut souligner que, pour ces visites de terrain, Dramane Salif Dembélé était accompagné par plusieurs membres de la direction de son parti. Parmi ces responsables, on peut, entre autres, citer son Directeur de campagne, Harouna Cissé, le Président du mouvement des jeunes de l’ADEMA, Lazare Tembély, Mme Zouré Fadimata Maïga, Mme Diallo Salimata Diawara, Adama Noupounou Diarra, Tiémoko Sangaré et Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara.

Yaya Samaké

Envoyé spécial à Bougouni et Koulikoro

22 Septembre du 30 Mai 2013