Partager

Le bicéphalisme qui prévaut actuellement au niveau du Réseau APEM sera bientôt tranché par la justice. Le sieur Dramane Diarra et 9 personnes d’autres organisations viennent d’assigner en justice le bureau dirigé par Ibrahima Sangho, aux fins d’annulation de l’Assemblée générale qui l’a élu à la tête dudit bureau. Il s’agit de Mamadou Touré de l’AJP, de Me Moctar Mariko de l’AMDH, Marie Bernard Konaté de l’ADS, Mady Ciré Touré d’Eurocid-Mali, Gaoussou Mariko du JUA, Ibrahima D Maïga de CONAJM et Mme Oumou Touré de la CAFO.

Tous ces responsables d’organisations membres du Réseau APEM contestent la légitimité du bureau conduit par Ibrahima Sangho. Ils le convoquent à se présenter devant le Juge d’instruction du Tribunal de première instance de la Commune IV le 27 janvier prochain, aujourd’hui donc. C’est dire que la bataille s’annonce rude pour le contrôle de cette organisation, dont le mérite a été reconnu par les plus autorités de notre pays pour sa participation de qualité aux observations des dernières. Il est dommage que des querelles de ce genre ternissent l’image de ce Réseau cité en exemple dans le domaine électoral.

Délinquance foncière: le Secrétaire général de la sous-section ADEMA de Senou écroué

Le Commissariat du 7e Arrondissement a mis le grappin sur un délinquant foncier peu ordinaire. Il s’agit du premier responsable de la sous-section ADEMA de Sénou, Boubacar Traoré. Ce conseiller communal fictif de la Commune VI arnaquait les lopins de terre des paisibles populations, sous prétexte qu’il était un élu municipal. Alors qu’il n’en était rien. Il vient d’être mis hors d’état de nuire par le 7e Arrondissement, plus précisément par les hommes de l’Inspecteur de police Bakary Tibina. Depuis l’arrestation de ce caïd, plusieurs de ses victimes se sont présentées au 7e Arrondissement pour obtenir gain de cause.

Rassemblées par Youssouf Diallo

22 Septembre du 27 Janvier 2014