Partager

Dans le cadre de la campagne électorale pour la présidentielle à venir, le candidat investi du parti Adema, Dramane Dembélé a effectué le mercredi 10 juillet une visite de courtoisie à l’UNTM. A l’issue de la rencontre, le porte-drapeau du parti de l’abeille a proposé un pacte de stabilité sociale à l’union nationale des travailleurs du Mali. Lequel, dit-il sera défini de commun accord entre l’Adema et l’UNTM.

Il était accompagné pour la circonstance, par une importante délégation parmi laquelle nous pouvons citer, Harouna Cissé son directeur de campagne et le Pr Tiemoko Sangaré également de la direction de campagne de Dra.

Cette visite, faut-il le rappeler, a été effectuée à la demande du candidat de l’Adema lui-même. Il a tenu à rencontrer les personnels de l’UNTM pour échanger avec eux sur le bien fondé de son programme. Et partant de là, leur proposer un pacte de stabilité sociale qui sera défini de commun accord entre son parti, l’Adema et l’UNTM. A croire Dramane Dembélé, il est en mission du parti. Et une fois élu à la tête de la nation malienne, le candidat investi de la ruche qui compte opérer un grand changement, promet que rien ne sera plus comme avant. Tout, précisera-t-il, sera fait dans un dialogue fécond.

Pour ce faire, Dra a sollicité le soutien et l’accompagnement de tout le peuple malien. Le porte drapeau des abeilles de soumettre un exemplaire de son projet de société à la lecture au Secrétaire Général de l’UNTM, Siaka Diakité. Qui à son tour lui a promis de le lire en vue de suivre les grandes actions à mener.

Prenant la parole au nom du bureau exécutif national de l’UNTM, Siaka Diakité a remercié Dramane Dembélé pour sa visite et lui a instruit comme conseils, d’éviter, une fois élu président, de s’adonner à des règlements de compte. Mais de travailler pour l’intérêt de la nation. Car le Mali, dit-il, a connu un tournant décisif de son histoire, et il ne peut et ne doit en aucune manière, revenir encore en bas. Le secrétaire général de l’UNTM a par ailleurs fait savoir à ses visiteurs, qu’ ils seront à l’UNTM muets sur le scrutin le jour du vote.

Ramata S.Kéita

L’Indépendant du 11 Juillet 2013.