Partager

L’ancien ministre le Dr Hamed Sow, président d’honneur du Parti pour le développement économique et la solidarité (Pdes) et de l’Association des amis et sympathisants d’Hamed Sow (Asas), était face à la presse le samedi 07 avril 2012 à son domicile à la cité du Niger II. L’objectif de ce point de presse est d’évoquer la situation au nord du Mali, la situation politique en général et au niveau du Pdes en particulier.

Concernant la situation qui prévaut dans le septentrion du Mali, le candidat à l’élection présidentielle Dr Hamed Sow a déploré les actes criminels comme les viols, vols, crises alimentaires et autres. Pour lui, ces bandits réclament la charia alors que les violeurs devraient être jugés si l’on s’en tenait à cela. Il a signalé que cette barbarie a permis à l’opinion nationale et internationale de connaître les vrais visages de ces bandits armés au nord du Mali. Pour lui la « priorité est que le Mali soit un et indivisible ».

Selon lui, le gouvernement qui va être mis en place doit être un gouvernement de mission capable de gérer la crise au nord, l’éducation, l’emploi des jeunes et le développement du Mali tout entier. Il a averti que si tel ne sera pas le cas, le Mali connaîtra des situations pires qu’actuellement. Il a fait savoir qu’il n’est pas venu au Mali pour chercher de l’argent ou un titre mais plutôt servir le pays. Pour lui, le coup d’État du 22 mars 2012 n’était pas planifié mais de circonstance et qui n’a pas connu d’adhésion populaire. S’agissant de la situation au niveau du Pdes, Dr Hamed Sow a souhaité la démission d’Ahmed Diane Séméga car dit-il non seulement il n’a pas de légitimité mais aussi il a piétiné les textes du parti. A l’en croire, c’est la raison pour laquelle le parti n’a pas de candidat. Il a signalé que l’Asas a pris toute la base du Pdes soit 80% de ses membres.

Aguibou Sogodogo

10 Avril 2012