Partager

Le Mali, un pays de civilisation et de culture, fait face à d’énormes difficultés aujourd’hui. L’une de pistes de solution idoine à cette situation est la culture. Dr Fodé Moussa Sidibé, enseignant-chercheur à l’université du Mali, Donso, nous parle de l’importance de la culture pour un homme voire une nation. 

– Que représente la culture pour vous

F.M.S : Pour moi, la culture représente tout. Elle est bien au commencement, au milieu et à la fin. Sans culture, on tombe dans l’animalité. C’est ce qui fait la différence entre l’être humain et l’animal. Donc, la culture, c’est l’être humain. Sans cela, il n’y a rien. 

Quel doit être le rôle de la culture pour la refondation du Mali ? 

F.M.S : il n’y aura jamais de refondation du Mali ou de quel pays que ce soit sans sa culture. On a beau faire, on peut répéter les mêmes erreurs, on peut refaire les mêmes choses, mais tant on ne mettra pas la culture au départ de nos réflexions, engagements, visions, conceptions. Il n’y aura pas de refondation. Il y aura toujours un retour aux mêmes choses. Sans culture pas de refondation. 

– Que préconisez-vous pour l’épanouissement de ce secteur au Mali ? 

F.M.S : ce que je préconise déjà, c’est un ministère fort. Un ministère dont le budget n’est pas le dernier budget de la nomenclature gouvernementale. Un ministère qui ait les moyens de ses ambitions. Parce que sans les moyens, le ministère ne peut rien. Nous disons tout au ministère. Mais en réalité, le ministère n’a pas les moyens de sa politique. Il faudrait que l’Etat donne au ministère de la Culture, les vrais moyens pour que nous puissions mettre la culture au début, au milieu et à la fin. Pour que la refondation puisse être réelle. 

Il faudrait que chacun se dît qu’il est un acteur culturel potentiel. La culture ne tombe pas du ciel. Elle n’est pas une donnée qui nous est imposée. C’est une donnée qui nous appartient, qui est en nous. Donc, chaque Malien se sent concerné par la culture. Que ce soient les manifestations culturelles, qu’on s’intéresse et qu’on aille franchement. On arrête de dire que ça, c’est pour les hommes de culture. Il n’y a pas d’hommes de culture, on est tous des hommes de culture à quel niveau que l’on puisse être.

Jacques Coulibaly

@Afribone