Partager

«  Face aux graves crises que traverse notre pays, crises qui, loin s’en faut, ne datent pas d’octobre 2007, le président de la République et le gouvernement ont besoin du soutien de leurs alliés politiques et de la compréhension de toutes les populations de notre pays pour faire face à la situation « , tels sont, en substance, les propos tenus samedi 5 avril, au siège du Mouvement Patriotique pour le Renouveau (MPR) à Quinzambougou par Dr Choguel Kokala Maïga, président du parti du Tigre, lors de la rentrée politique de la jeunesse MPR de la Commune II.

La rentrée politique de la jeunesse MPR de la Commune II du district de Bamako a été effective depuis le samedi 5 avril. Le lancement de cette campagne présidée en personne par le président du parti, Dr Choguel Kokala Maïga, ancien ministre de l’Industrie et du Commerce et actuel Directeur du Comité de Régulation des Télécommunications (CRT) a été une manifestation politique d’une grande portée pour le parti du Tigre. Car elle a été l’occasion pour le MPR de confirmer sa constance dans cette circonscription électorale.

Outre le président du parti, cette rentrée politique a enregistré la participation effective des militants et sympathisants, des élus MPR à l’Assemblée nationale et surtout de la ministre du parti au gouvernement, Mme Diallo Madeleine Bâh, en charge du département de l’Elevage et de la pêche.

Le président de la jeunesse MPR de la commune II Bandiougou Guèye a dévoilé les grands axes de cette rentrée politique.  » Cette rentrée politique est pour nous, jeunesse MPR de la commune II, l’occasion de dégager des stratégies afin de mieux préparer les échéances électorales futures. Il s’agit pour nous de mener une véritable campagne de proximité dans la commune II du district de Bamako en faveur des idéaux du MPR. Cela par l’organisation des séminaires, des manifestations artistiques, sportives… « , a-t-il précisé.

C’est pourquoi, selon le premier responsable des jeunes MPR en Commune II, cette rentrée politique a été placée sous le signe « la cohésion interne se renforce, les militants continuent de faire preuve de fidélité dans l’engagement et l’unité dans l’action afin d’exploiter les multiples opportunités qui existent « .

Le premier responsable national des Tigres, dans son adresse à ses jeunes militants, n’a pas manqué de réaffirmer le soutien indéfectible de son parti au président de la République et surtout à l’action gouvernementale.

« Militants et militantes du MPR, sans complexe et sans démagogie, l’une des missions de notre parti est, aujourd’hui, de soutenir l’action du gouvernement, d’expliquer aux militants et aux citoyens le travail abattu par les autorités dans différents domaines. Nous avons accepté de participer à la gestion de l’Etat. Nous sommes donc comptables des réussites mais aussi des revers « , a-t-il souligné.

Avant d’appeler les formations politiques qui ont soutenu le président de la République lors de sa réélection à resserrer les rangs derrière ATT face aux différents problème sociaux.

«  Face aux graves crises que traverse notre pays, crises qui, loin s’en faut, ne datent pas d’octobre 2007, le président de la République et le gouvernement ont besoin du soutien de leurs alliés politiques et de la compréhension de toutes les populations de notre pays. Tout pouvoir politique est appelé, au cours de sa gestion, à faire face à des moments difficiles et même des moments de crise. Donc, c’est précisément, aujourd’hui, plus qu’au lendemain de sa réélection, que le Président de la République doit sentir peser le poids positif de la légitimité qui a présidé à sa réélection en 2007  » a t-il declaré.

En effet, pour Dr Choguel Kokala Maïga, ATT a besoin de relais politiques pour expliquer avec pédagogie, avec méthode et persévérance, sa vision politique et les efforts du gouvernement face à la crise scolaire, sécuritaire dans le nord du pays.

Kassoum THERA

07 avril 2008.