Partager

Dr. Cheick Modibo Diarra, candidat du parti Rassemblement pour le développement du Mali (RpDM) à l’élection présidentielle, a lancé samedi sa campagne au stade du 26-Mars. Pour CMD, il nous faut changer de comportement, de mentalité et de gouvernance pour un nouveau Mali.

C’est sous un soleil de plomb et devant quelques centaines de militants de son parti que Dr. Cheick Modibo Diarra a lancé sa campagne électorale samedi dernier au stade du 26-Mars. Le candidat à l’élection présidentielle en a profité pour dévoiler ses ambitions pour le Mali.

Pour l’ex-Premier ministre, les premières préoccupations des Maliens sont l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire, l’éducation, l’accès aux soins de santé de qualité, la construction des routes. A l’entendre, la sécurité dans le pays est aujourd’hui une autre préoccupation des citoyens.

« Dans les grands pays, une personne sur 300 est incorporée dans l’armée. Si on s’en tient à ce calcul, notre armée doit avoir 50 000 hommes. Pour sécuriser le Nord du pays, il faut construire des casernes partout à tous les 250 km« , a-t-il noté. Il dira que les maux dont souffre notre patrie ont été suffisamment diagnostiqués et seront traités.

« Nous avons une vision d’un Mali fort, d’une armée forte, structurée. Nous partageons la vision d’un Mali où nous souhaitons vivre. Parce que nous pensons faire de cette vision une réalité, que nous briguons la magistrature suprême« , a expliqué l’ex-PM. Pour Cheick Modibo Diarra, « il nous faut changer de comportement, de mentalité et de gouvernance« .

Le candidat du parti RpDM à la présidentielle a promis de redonner à notre pays la foi et la détermination, de mettre le Mali au travail s’il était élu président de la République.

L’événement a été marqué par des témoignages des partis amis et des associations sur la personnalité de Cheick Modibo Diarra.

Sidiki Doumbia

15 Juillet 2013