Partager

Hier lundi à 5 heures du matin, des hommes armés ont attaqué un ancien camp de la Minusma à Douentza dans la région de Mopti. Les tirs ont pris fin avant 8heures. Et le bilan fait état de deux morts du côté des assaillants. Par contre, l’on enregistre un blessé du côté du contingent togolais de la Minusma et un blessé du côté des Famas.
Après Douentza, une autre attaque a été perpétrée à Tombouctou vers 13 heures aussi contre le camp de la MINUSMA.

En effet, expliquent des sources militaires,trois véhicules dont un devant et les deux autres en arrière ont attaqué le camp de la Minusma. Et lors de l’attaque, quelques assaillants se sont réfugiés dans le camp de la Minusma. Les tirs ont été entendus pendant un bon moment. Mais après quelques heures d’observation, les Famasvenus en renfort ont donné un assaut pour libérer le camp. A en croire des sources sécuritaires, le bilan définitif fait l’état de 11 morts dont 5 éléments du coté de la société de gardiennage Securicom, 4 morts du côté des assaillants et 1 gendarme tué de même qu’un civil.

Les mêmes sources expliquent que lors du ratissage, les Famasont abattu 1 assaillant et bien avant, les gendarmes avaient aussi abattu 1 terroriste et réussi à sauver 2 soldats burkinabè qui s’étaient cachés dans une toilette.
Quant aux soldats de la Minusma, ils ont abattu 2 assaillants. Mais lors de l’intervention, un Adjudant des Forces Armées Maliennes a aussi perdu la vie. En plus d’un travailleur de la force onusienne qui a aussi succombé à ses blessures lors de l’attaque.

Moussa Sékou Diaby

15 Aout 2017