Partager

IB est un jeune qui a convolé en justes noces il y a 3 ans. Le jeune couple n’a pas encore d’enfants, mais, donne tous les signes de bonheur malgré la grande différence physique entre les deux.

En effet, autant IB est baraqué, bien bâti, et avec la mine patibulaire, autant son épouse, FB est svelte, haute comme trois pommes et fragile.

Cependant, du jour au lendemain, tous les jours, la menue FB présentait des mutilations. Elle suscitait de la peine des voisins, qui, par la même occasion, développaient de la colère contre le mari.

Cela est parti en rumeur. Finalement, les voisins ont commencé à interpeller IB, à l’invectiver. Celui-ci protestait tout le temps, soutenait que, au contraire, c’était lui la victime. Naturellement, personne ne l’écoutait.

Jusqu’au jour où, un voisin vit sortir du sang de la chambre. Il cassa, la porte, alerta la police et les sapeurs-pompiers et trouva…, IB en sang, inconscient. FB, sa femme, lui avait asséné un grand coup sur la tête, s’était automutilée et couru à l’hôpital en laissant son mari enfermé.

Cette fois, chacun a écouté IB et compris qu’il était là victime, malgré sa masse, de maltraitance. Cependant, avec ses multiples points de sutures sur la tête, IB retirera tout de même la plainte contre son épouse. « Par amour ou par peur ? » c’est la grande question qui se lisait sur les lèvres de tous ses voisins.

Soumba Diabaté

@Afribone