Partager


Avec une victoire et un match nul, les Maliens ne pouvaient mieux espérer. En effet, le dimanche dernier, le Mali et la Tunisie se retrouvaient sur deux fronts en compétitions africaines.

Au moment où les Aiglons du Mali recevaient leur homologue de la Tunisie pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Junior à Bamako pour le compte de leur match retour, les Rouges de Bamako (Djoliba AC) étaient en déplacement pour le match aller des éliminatoires de la Coupe CAF en Tunisie où ils jouaient contre le Club Africain de Tunis.

Après une victoire à l’arraché en Tunisie contre les Aiglons de Carthage, les juniors maliens avaient une ascendance pschycologique sur leur adversaire du jour. Mais après le coup d’envoi donné par le central Béninois, cette confiance s’est vite transformée en <>, car en moins de 20 minutes de jeu, l’équipe malienne perdra deux éléments clés pour cause de blessures (Adama Kamissoko et Bassirou Dembélé) toute chose qui bouleversera complètement les données de Djibril Dramé, entraîneur du Mali.


La défensive des maliens

Avec ces deux changements, les Maliens ont plus défendu qu’attaquer, la faute commise par un milieu tunisien à la 35ème minute de la rencontre au centre du terrain sera fatal aux Tunisiens qui n’arrêtaient de pousser. Ainsi, une minute plus tard, Oumar Koné, d’une boule de canon, ne laissa aucune chance au portier tunisien, malgré la distance (environ 40 m) et le ballon se logea au fond des filets 1-0 pour le Mali.

Et le score resta tel jusqu’au coup de sifflet final. De l’autre côté, les représentants du Mali à cette compétition se sont tirés avec un match nul de 0 but partout. Ce qui explique la bonne opération des Maliens sur la Tunisie.

Le Djoliba recevra ici à Bamako pour le match retour le Club Africain de Tunis dans deux semaines, quant aux Aiglons du Mali, ils s’expliqueront très bientôt avec le Bénin qui crée lui aussi de belles sensations de son côté.


Moussa KONDO (Stagiaire)

17 Juillet 2008