Partager

Le directeur général des Douane le colonel Amadou Togola accompagné d’une forte délégation a entamé depuis le 8 octobre la visite des bureaux de la douane. C’est dans ce sens qu’il a visité le jeudi 9 octobre dernier les bureaux de Faladiè et des produits pétroliers.

Cette visite s’inscrit dans le cadre de l’information et de la sensibilisation des agents en vue d’atteindre les objectifs assignés mais aussi pour appréhender certaines difficultés liées au dysfonctionnement de l’activité douanière.

Situés dans la même cour non loin de la direction générale, les bureaux de Faladiè et des produits pétroliers ont été visités dans une ambiance de joie. Les chefs du bureaux et DG lui même n’ont pas manqué d’exprimer le plaisir qu’ils ont d’échanger pour donner plus d’efficacité aux actions menées à la douane devant leurs collègues.

Le chef du bureau des produits pétroliers

Pour sa part, le chef du Bureau des Produits Pétroliers (BPP) le lieutenant colonel Soumana M. Coulibaly a précisé la fonction dudit bureau. Il est chargé de la gestion tant à l’importation qu’à l’exportation de l’ensemble des produits du pétrole, certains dérivées et résidus. Il représente 40% des objectifs de recettes de la direction générale des Douanes.

En 2007, ce bureau a recouvré au titre du budget d’Etat 78 462 086 080F CFA répartis entre la période janvier à septembre: 57 955 806 848F CFA et d’octobre à décembre 20 506 279 232F CFA. Selon le chef de bureau, les pertes de recettes suite aux exonérations ont été de 37 355 079 530F CFA, pendant que l’année 2007 le manque à gagner occasionné par le maintien des prix à la pompe ont été de 22 760 000 000F CFA.

Ainsi, le cumul en pertes de recettes s’élève à 60 115 079 530F CFA. N’eurent été ces faits, aux dires du chef du bureau, le bureau des produits pétroliers aurait enregistré courant 2007 la somme de 138 577 165 610F CFA. Il a souligné que le bureau ne connait presque pas de pertes de recettes du fait des agents sauf erreur ou omission, parce que plus de 99% des importations sont couvertes par des attestations de vérification.

A la fin, le chef du bureau a donné l’engagement à améliorer davantage les recettes pour la réussite du plan d’action, celui de la Direction générale des douanes pour l’opérationnalisation effective du PDES.

Le chef du bureau de Faladié

L’inspecteur Djigui Koumaré, chef du bureau de Faladiè a, dans son intervention, souligné que ce bureau est dédié aux recettes, mais aussi il participe à la mission de la protection de l’espace économique et au concours à d’autres administrations.

Il dispose de 80 agents : 14 inspecteurs, 28 contrôleurs des douanes, 19 agents de constatation et 19 agents d’appui, soit 33 hommes contre 47 femmes. Au cours des 9 mois de cette année les émissions s’élèvent à 9 035 054 017F CFA et les recouvrements à 9 748 707 780F CFA pour une prévision de 11 700 000 000F CFA, soit un taux de réalisation de 97,48%. Les principaux produits pourvoyeurs de recettes demeurent les tabacs et cigarettes les matériaux de constructions, les engins et les tissus.

En matière de conduite et de mise en Douane, il a été établi pour le compte du bureau de Faladiè 2967 titres de transit. F1 2941 ont fait l’objet de validation et 26 n’ont pas pu être validés. Il s’agit de 17 cas sur l’axe de Zégoua, 05 sur l’axe de Koury, 3 sur Hermakono et 1 sur l’axe de Kouremalé.


Mettre l’accent sur le scanning

En matière de lutte contre la faude, il a été réalisé 101 affaires qui ont généré 94 860 000F CFA. Selon lui, un accent particulier doit être mis sur les opérations de scanning. Elles ont promis de donner un coup de fouet à la lutte contre la fraude et du coup aux recettes douanières.
Ainsi, à travers ces opérations de scanning, le bureau a pu réaliser 60 affaires pour un montant brut de 73 725 000F CFA, soit 49 395 750F CFA pour le budget d’Etat et 3 686 250F CFA pour le fond des retraités.

Selon le chef du bureau, face à la flambée des prix des denrées de première nécessité , pour juguler les effets de la crise mondiale et d’apaiser la tension sociale pendant le mois de carême, certaines mesures d’ordre social prises ont entraîné une perte de recettes de 1 013 385 190F CFA sur l’huile et 84 475 209F CFA pour le lait.

Les doléances

En définitive, chef de bureau de Faladiè à soumis au directeur général quatre doléances à savoir la réfection des bureaux en vue de l’amélioration du cadre de travail des agents de la visite et de la brigade, la dotation du service en ordinateurs de dernière génération, la mise à disposition du bureau d’un engin roulant pour l’acheminement du courrier, le recyclage et la formation du personnel.

Quant au directeur général, le Colonel Amadou Togola, épaulé par la directrice régionale de Kati et du District dont relève le bureau de Faladiè et des produits pétroliers. Il a rappelé l’objectif de sa mission de visite, et exhorté davantage les agents en vue d’atteindre les objectifs assignés.

Le même jour, le bureau 201 situé à l’aéroport de Bamako-Sénou a été visité par le DG et sa délégation.

Ousmane BERTHE (Stagiaire)

13 Octobre 2008