Partager


Faire des douaniers de véritables « soldats de l’économie« , telle est l’ambition du nouveau directeur général de la douane, Amadou Togola, qui, à travers de nouvelles mesures qu’il vient de prendre, entend renflouer les caisses du Trésor malien mises, ces temps-ci, à rude épreuve à cause des exonérations.

Décidément, le nouveau Directeur Général des Douanes, Amadou Togola, met tout en œuvre pour maximaliser les recettes douanières. Après le plan opérationnel, l’installation des scanners à toutes les frontières de déchargement intégral de toutes les marchandises conteneurisées, il s’apprête à lancer une vaste opération de ratissage le long de toutes les frontières afin de traquer les contrebandiers. Sur le plan logistique, plus de 400 motos toutes neuves sont, désormais, disponibles afin de mener à bien ces missions qui concerneront toutes les frontières, de Kidal à Zékoua.

Les chefs de bureau sont aujourd’hui sous pression dans la perspective de la réalisation des recettes assignées à la douane. Il n’est pas bon d’être chef de structure à la Douane par les temps qui courent. La plus grosse pression est mise sur le chef de Bureau Pétrole. Le seul Bureau qui atteint un minimum de 5 milliards par mois malgré les exonérations sur les produits pétroliers. La Direction Régionale de Bamako, qui regroupe les bureaux de Faladiè, l’Aéroport, Kati et la Gare, intervient pour 5 milliards par mois.

Le Bureau des Régimes Economiques (BRE) s’est vu, désormais, attribuer 2 milliards de F CFA par mois. Le guichet unique, qui est à une moyenne mensuelle de 900 millions de F CFA, se voit, désormais, attribuer un objectif de 1,2 milliard de F CFA par mois. Les régions de Sikasso et Kayes ont chacune un objectif de 3 milliards par mois. L’objectif du Bureau des exonérations est porté à 150 millions de FCFA par mois.

En tout état de cause, le nouveau DG veut des résultats. Il a, semble-t-il, été très clair avec les cadres de son service : ceux qui n’atteindront pas l’objectif assigné seront purement et simplement démis de leurs postes.

Ainsi, comme on peut le remarquer, le nouveau DG de la Douane, Amadou Togola, veut faire des douaniers des véritables « soldats de l’économie« . Telle est, en tout cas, l’ambition du nouveau directeur général de la douane, Amadou Togola, qui, à travers les nouvelles mesures qu’il vient de prendre. Il entend renflouer les caisses du Trésor malien mises, ces temps-ci, à rude épreuve à cause des exonérations.

Alassane DIARRA

28 Aout 2008