Partager

Afin de constater l’état de fonctionnement des structures douanières, le directeur général des Douanes maliennes, le Colonel Amadou Togola a entrepris une tournée qui l’a successivement conduit, hier, au bureau principal de Bamako et à celui de Kati, tous deux relevant de la direction régionale des Douanes de Koulikoro et du District de Bamako.

La direction générale des douanes du Mali se prépare à la mise en œuvre de mesures d’urgence préconisées dans le cadre de son plan d’action opérationnel 2008, qui a été établi pour optimaliser les recettes au cordon douanier et dans le cadre du renouveau de l’action publique. Il s’agit aussi pour le premier responsable des gabelous de toucher les problèmes du personnel et de les sensibiliser à aller vers le renouveau de l’action publique, qui exige beaucoup plus d’engagement et de sacrifice. C’est dans ce contexte que le colonel Amadou Togola a entrepris une tournée dans les structures douanières de Bamako, Koulikoro, Ségou et Sikasso.

La direction régionale des Douanes de Koulikoro et du District de Bamako fut la première à recevoir, hier, le directeur général et sa délégation au bureau 200 de Bamako-fer et à celui de Kati.

Le Bureau principal de Bamako-fer (appelé aussi Bureau 200) est situé à Sotuba et s’occupe des marchandises transportées par le train, d’où l’appellation de bureau de Bamako-fer.

La directrice régionale des Douanes de Koulikoro et du District de Bamako, Mme Coulibaly Nafissatou Tambadou s’est félicitée du choix de sa région pour accueillir en première position le directeur général des Douanes du Mali.

Dans sa présentation, on retient que la direction régionale de Koulikoro et du District de Bamako comprend 9 bureaux dont quatre bureaux principaux qui sont les bureaux de Bamako-fer, de l’aéroport de Bamako-Senou, de Kati et de Faladié.

Au titre de l’exercice budgétaire 2008, il a été assigné à sa direction des prévisions de recettes corrigées de 25,5 milliards de FCFA pour des réalisations mensuelles de 6,3 milliards de FCFA. A la date du 08 octobre 2008, la direction régionale a fait des recettes de 36,7 milliards de FCFA.

Le directeur général des douanes semble satisfait des résultats de Koulikoro et du District de Bamako. Cependant, il a insisté sur le contexte particulier dans lequel les Douanes maliennes devront faire face à leurs objectifs et missions.

La douane, ayant une mission fiscale, doit aussi veiller à la fluidité du trafic international. Le Colonel Togola a rappelé le rôle primordial que la douane joue dans la réussite des programmes du gouvernement. C’est pourquoi, il a appelé tous les services de la douane à travailler pour l’atteinte des missions fixées à ce service. Il faut retenir que, compte tenu de la crise pétrolière, de la crise alimentaire et de la crise bancaire, l’Etat a revu en 2008 à la baisse les recettes de la douane à 230 milliards de FCFA.

Pour Amadou Togola, l’Etat a fait des sacrifices en mettant les services des douanes maliennes dans les meilleures conditions de travail. En conséquence, l’Etat a le droit d’attendre des résultats. Et c’est pourquoi, il invite le personnel des douanes à persévérer dans la dynamique actuelle.


I. Maïga

09 Octobre 2008