Partager


Même si la rencontre a été émaillée d’incidents provoqués par des supporters du Djoliba qui s’en sont pris aux confrères des radios Espoirs et Kledu, et même si les Verts ont quelque peu manqué d’audace dans le dernier geste, ce classique Djoliba-COB fut une rencontre agréable qui a tenu le public en haleine pendant près de deux heures (90 minutes +12 minutes d’arrêt de jeu).

Les Olympiens ont maîtrisé leurs adversaires grâce à la vivacité de leurs internationaux espoirs, Amadou Diamouténé intronisé meneur et Mahamadou Mariko. Seydou Traoré « Seydoufing » a été le sauveur du Djoliba face au COB, lundi dans l’avant dernier match phare de la 10è journée du championnat. On jouait la dernière minute des arrêts de jeu, la partie étant émaillée d’incidents.

Sur un contre bien mené dans le camp clubiste, Seydoufing Traoré jusque-là absent au plan offensif égalise et s’est ainsi racheté de la plus belle manière, sauvant son équipe d’une défaite quasi certaine. Pendant une bonne partie de cette confrontation, les Olympiens avaient, en effet, maîtrisé leurs adversaires grâce à la vivacité de leur avant-centre et meneur, Amadou Diamouténé et le défenseur Mamadou Mariko.

Les poulains d’Adama Traoré « Boxeur » s’étaient créés pas moins de trois occasions nettes de but notamment par Moussa Tigana (38 e et 66 e) et Mohamed Fall (52 e). A ces occasions, s’ajoute le tir écrasé manqué de Morimakan Koita devant les buts vides (36 e). Dès lors on comprend la déception des Olympiens après le coup de sifflet final du référé central international, Koman Coulibaly et la joie des supporters du Djoliba qui n’y croyaient plus et qui avaient créé des incidents.

Le COB méritait sans doute mieux que le match nul mais il faut dire que la mauvaise prestation des poulains de Conti a beaucoup handicapé les Rouges. A ce moment, les supporters du Djoliba ne se faisaient pas trop d’illusions sur l’issue de la rencontre tant la défense des Verts tenait bon face à une ligne d’attaque adverse totalement absente durant toute la rencontre. La délivrance interviendra pour les joueurs de Hérémakono dans les arrêts de jeu de la partie avec ce coup de pied de Seydoufing Traoré qui permettra au Djoliba d’arracher le nul et de préserver sa première place au classement.

Boubacar Diakité Sarr

Des incidents

Les joueurs de Hérémakono, après l’ouverture du score par le COB, avaient commencé à s’énerver et à contester systématiquement les décisions de l’arbitre assistant, Amadoun Kola Cissé. A leur tour, les supporters emboîtèrent le pas aux joueurs dans un scénario classique et bien connu chez nous : jet de projectiles sur la pelouse et insultes envers les journalistes dans les gradins devant les responsables de Malifoot.

L’atmosphère était surchauffée dans la tribune découverte. Ce qui obligea l’arbitre à interrompre le match pendant plus d’une quinzaine de minutes. Il a fallu l’intervention d’un responsable des supporters du Djoliba et des forces de l’ordre pour calmer les esprits.

B.D.S

05 mars 2008.