Partager


Le club merengue a décidé d’attribuer à sa nouvelle recrue Lassana Diarra le maillot N°6 que le capitaine des Aigles porte depuis trois ans


Mahamadou Diarra « Djila » restera-t-il au Réal Madrid la saison prochaine ?

jpg_3010_1.jpgLa question est sur toutes les lèvres après la décision du club merengue d’attribuer le numéro de notre compatriote à la nouvelle recrue, Lassana Diarra transféré la semaine dernière au Réal Madrid en provenance de Portsmouth.

Au lieu d’attribuer un nouveau numéro au milieu de terrain français qui porte le même nom de famille que Djila et qui avait opté pour un maillot floqué du sobriquet « Lass » (diminutif de Lassana) pour éviter toute confusion, les dirigeants madrilènes n’ont trouvé mieux que de donner à Lassana Diarra le maillot porté depuis trois ans par le capitaine des Aigles c’est-à-dire le numéro 6.

On sait que Djila est blessé depuis plusieurs semaines (genou) et qu’il est indisponible jusqu’à la fin de la saison. Mais de là à attribuer le maillot du capitaine des Aigles à un autre joueur, il y a un pas que le Réal Madrid n’aurait pas dû franchir.

Et cette décision des dirigeants madrilènes est d’autant plus regrettable qu’elle intervient à un moment où Djila est blessé et a plus que besoin de réconfort moral pour traverser cette période difficile.

Certes, un numéro ne saurait être l’apanage d’un joueur, mais nulle part ailleurs nous n’avons vu un club aussi prestigieux que le Réal Madrid, attribuer un même numéro à deux joueurs. Une chose est sûre, ce n’est pas le manque de numéros qui a poussé le club merengue à donner le 6 à Lassana Diarra quand on sait qu’en football, les numérotations des maillots vont de 1 à 99.

jpg_3011-2.jpgÀ ce que nous sachions, le Réal Madrid ne comptait pas 99 joueurs avant l’arrivée de Lassana Diarra et même si c’était le cas, pourquoi le numéro 6 alors que Djila n’est pas le seul blessé (l’attaquant néerlandais Van Nistelrooy est également forfait pour le reste de la saison et Pepe, Heinze et Schneider se trouvent eux aussi à l’infirmerie depuis plusieurs mois). Dans cette affaire, tout laisse penser que le club merengue veut pousser le capitaine des Aigles vers la sortie après tant d’années de bons et loyaux services.

On s’en souvient, en 2006 déjà, le technicien allemand Bernd Schuster qui venait de succéder à Fabio Capello avait tenté de faire partir Djila avant de se raviser sous la pression de certains cadres de l’équipe dont le gardien de but Iker Casillas. Quelques jours plus tard, ce fut au tour de l’ancien meneur du Réal Madrid, Zinédine Zidane de mettre en garde le club merengue contre toute tentative de se séparer de Djila seul joueur capable selon lui de stabiliser le milieu de l’équipe.

Les Madrilènes ont, semble-t-il, oublié ces précieux conseils du héros de la coupe du monde 98, mais aussi et surtout, le rôle joué par le capitaine des Aigles dans la conquête des deux derniers titres de champion d’Espagne remportés par le Réal Madrid. Mais Djila n’est pas un enfant de cœur, l’ancien joueur du CSK a déjà surmonté des épreuves bien plus difficiles et on peut parier que « l’ingratitude » du Réal Madrid n’entamera pas son moral et qu’il reviendra encore plus fort et déterminé la saison prochaine. Avec ou sans le club merengue.


S. B. TOUNKARA

Essor DU 08 Janvier 2009