Partager

Voilà tout de go, les propos jetés sur la figure du Général Moussa Sinko Coulibaly, ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire par Djiguiba Keita, représentant du PARENA lors de la réunion d’échanges sur la date des élections législatives.

D’entrée de jeu, Djiguiba Keita s’est exprimé en ces termes: « je découvre brusquement que le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire a reconnu que les partis politiques sont des acteurs incontournables du processus électoral. Ce qui n’a pas été le cas lors de l’élection présidentielle».

Et de dire au ministre : « C’est par un crime imprescriptible que vous êtes là. Et Dioncounda vous a élevé au grade de général comme la prime de votre coup d’Etat, pourtant considéré comme un crime imprescriptible au Mali. ».
Djiguiba Keita demandera au ministre Moussa Sinko Coulibaly de « Cesser son mépris à l’endroit de la classe politique. ».

Avant d’ajouter : « Laissons à notre nouveau président le soin d’organiser les élections législatives, car la page de la République bananière est terminée ».
Avant de conclure en ces termes : « Rendez-le tablier et laisser l’organisation des élections à IBK. ».

Dieudonné

23 Août 2013