Partager

L’attribution du ballon d’or africain 2007, le déroulement de la Can Ghana 2008 et le niveau général de la compétition sont des sujets sur lesquels notre confrère Djibril Traoré chef de presse de la Caf pour la finale s’est prononcé. Interview.

Les Echos: Comment, selon vous, s’est déroulé la Can-2008 ?

Djibril Traoré :
Concernant le football en lui-même et la technique de jeu, la compétition s’est déroulée très bien. Nous avons vu des matches extraordinaires, hors du commun, et le niveau était élevé, différent de celui de 2006, surtout tactiquement.


Les Echos: Quel jugement portez-vous sur le niveau de la compétition ?

D.T:
Le football du continent gagne en maturité avec des joueurs de grand talent comme le gardien égyptien El Hadary, ou le jeune milieu camerounais, Alexander Song. Certaines équipes, toutefois, ont perdu des matches, car les joueurs étaient trop sûrs d’eux et pensaient que la victoire leur était acquise d’avance.


Les Echos: Comment jugez-vous la réaction générale après l’élection du ballon d’or africain 2007 attribué à Oumar Frédéric Kanouté du Mali ?

Les Echos:
J’avoue que le président de la Caf, Issa Hayatou s’est personnellement impliqué afin que les nominés soient à Lomé par respect aux sponsors, et aux autorités politiques du Togo. C’est une situation qui nous concerne, sinon il n’y a pas de raison que les nominés soient présents. C’est pourquoi, Hayatou avait lui-même informé les délégations des équipes, les staff techniques tout en précisant que ceux qui ne seront pas à Lomé ne seront pas pris en compte, et cela avant les résultats. Tous les nominés le savaient. Sinon le ballon d’or a été attribué à celui qui le mérite. Cette affaire du moins a coûté cher aux Ivoiriens, et ils l’ont constaté par la suite de la compétition.

Propos recueillis à Accra par
Boubacar Diakité Sarr

Les Echos du 12 février 2008.