Partager

Les villages de Soala et de Kéla ont été endeuillés à la veille de Tabaski à tel point que la fête n’a pas été célébrée comme les autres années. Et pour cause. Une pirogue, en provenance de Soala dans la Commune rurale de Djenné, a chaviré dans les eaux du fleuve Bani sur le site du Seuil de Djenné.

C’est vers 18 h que la pirogue (assez grande, selon le chef de village de Soala et confirmé par le piroguier), qui avait à son bord 6 personnes (2 femmes, deux filles de 3 mois et de 3 ans et 2 hommes), a été surprise par un violent tourbillon au beau milieu du fleuve.

Le piroguier est resté impuissant face à la situation. L’embarcation a pris eau de toutes parts avant de se loger dans les profondeurs du fleuve en crue présentement. Les villageois avaient quitté Kéla pour rechercher leur pitance de l’autre côté du fleuve à Soala.

Le bilan est lourd. Sur le coup 4 personnes disparues dont une femme et sa fille de 3 ans, un bébé de 3 mois et un homme. Jusqu’au lendemain, jeudi 25 octobre, veille de la Tabaski, ils n’avaient pas été retrouvés, malgré les nombreuses recherches.

L’adjoint au maire de la Commune urbaine de Djenné, El Habib Maïga, a saisi la Radio Jamana de Djenné pour une large diffusion de communiqués appelant les villages environnants à intensifier les recherches pour retrouver les corps disparus.

Cette démarche a porté fruit, car les habitants du village de Syn à une dizaine de km de Soala ont retrouvé le corps de d’une femme. Entre Syn et Soala, un deuxième corps a été retrouvé. Le 3e corps a été vu à Djéra bien loin de Soala. Le quatrième reste à trouver.
Levy Dougnon

(Radio Jamana Djenné)

30 Octobre 2012