Partager

Comme promis le jour de l’ouverture de la campagne, la candidate à l’élection présidentielle de 2018, Mme Kanté Djénéba N’Diaye, a procédé au lancement de sa campagne à Kidal, la huitième région du Mali, le jeudi 12 juillet 2018. De retour à Bamako après trois jours avec la population Kidaloise, elle a animé, le 15 juillet 2018, à son QG de campagne, une conférence de presse. L’objectif principal, à travers la presse, partager avec l’opinion nationale les recettes de son séjour de Kidal de même que la situation de l’Adrar des Ifogas. « J’ai décidé de lancer ma campagne à Kidal, car mon souci, ambition, recherche est d’unifier le Mali, de tout mettre en œuvre pour que fils et filles du Mali se sentent chez eux », explique la candidate indépendante.

Parlant de son séjour à Kidal, dit-elle, tout s’est bien passé à Kidal. Une fois arrivée, j’ai été accueillie, hébergée de façon convenable avec ma délégation, et sécurisée par les populations de Kidal (femmes, jeunes, hommes). Tous, s’est-elle réjouie, se sont mobilisés comme un seul homme pour que le lancement soit une réussite. A l’endroit des Kidalois lors de mon lancement, souligne Mme Kanté Djénéba N’Diaye, je suis la seule candidate parmi les 24 prétendants au fauteuil de Koulouba, à se rendre à Kidal où se trouve l’insécurité, où nos sœurs et fils, et frères sont sous la menace. A l’occasion de mes entretiens avec eux, je leur ai expliqué mon souci pour les femmes (leur bien être), l’éducation des enfants. Les difficultés auxquelles les populations de Kidal sont confrontées : des problèmes d’eau, d’électricité, de centre de santé, d’école, de l’absence de l’administration, etc.

Elle a promis qu’une fois élue présidente du Mali, elle s’attaquera à ces maux. Concernant la tenue des élections présidentielles à Kidal, le doute est levé par la candidate N’Diaye Djénéba. «Les femmes et les jeunes de Kidal m’ont promis que les élection se tiendront à Kidal», a-t-elle déclaré. Avant de lancer à l’endroit des autres candidats à la présidentielle qu’ils peuvent se rendre à Kidal désormais, la voie ayant été dégagée par elle.

Hadama B. Fofana

Du 17 Juillet 2018