Partager

En effet, Parick Renard est un homme d’affaires français résidant en France. Il envoie chaque fois des voitures d’occasion Mali. En France, il a lié amitié avec un Malien dont un des frères du nom de Soumana Diaby vit à Bamako.

Selon nos sources, l’ami de Patrick aurait confié la vente des trois voitures à Soumana.

Ce dernier, n’ayant pas pu les vendre, les confia à Boubacar Haïdara qui détient un parking. Il est parvenu à vendre une des voitures à 2.500.000 dont 2000.000 F CFA ont été envoyés à Patrick. Et les deux autres voitures ont pris du temps avant d’avoir un acquéreur. Ce qui obligea Patrick à faire un déplacement à Bamako.

Pour tirer au clair cette affaire, Patrick et son ami Nomadi se sont rendus chez M. Haïdara. Il confirme avoir vendu une Mercedes 190 de couleur blanche à 2 500 000 F CFA dont 2000 000 F CFA remis à Patrick.

Dans le bureau du procureur M. Haïdara déclare qu’une avance lui a été faite pour les autres voitures et que la totalité sera versée le 23 juin 2008.
Curieusement, à cette date M. Haïdara a disparu dans la nature. Il a fallu l’intervention des éléments du Camp I pour le déloger de son nid.

Quelques instants après, un certain Kaou Dramé s’est présenté au Camp I avec un soit transmis du procureur de la CII. Il serait mentionné dans ce document que la garantie des voitures s’élevait à 2500 000 F CFA.

M. Haïdara a été vite relaxé à la surprise générale de Patrick. Nomadi, qui n’a pas été satisfait de cette façon de gérer l’affaire, a déposé une nouvelle au près du tribunal.


Moustapha GUITTEYE

17 Novembre 2008