Partager

L’organisation est composée de bénévoles prêts à venir en aide aux personnes les plus démunies

Le mandat du Niger à la tête du District 403 A1 du Lions clubs international, composé de 67 clubs de 8 pays (Cap-Vert, Gambie, Guinée Conakry, Mali, Guinée Bissau, Mauritanie, Niger et Sénégal), arrive bientôt à terme. Notre pays a été choisi pour prendre les rênes de cette zone de l’organisation humanitaire pour un mandat d’un an (du 1er juillet 2022 au 30 juin 2023). Et notre compatriote Cheickna Diawara, premier vice-président de l’Association Lions club international, assumera la fonction de gouverneur du District 403 A1.

C’est dans cet esprit que l’Association Lions clubs international a organisé, le week-end dans un hôtel de la place, une conférence de presse pour présenter le futur gouverneur du District 403 A1. C’était sous la présidence du président de la Région 12 des Lions clubs du Mali, Saidou Cissé.

L’objectif principal était d’informer nos compatriotes sur la vision du futur gouverneur et les attentes de notre pays face à ce défi national. Il faut rappeler que l’Association Lions club international est composée de bénévoles prêts à venir en aide aux personnes les plus démunies. Elle a été créée en 1917 par un homme d’affaires américain du nom de Melvin Jones. Mais  cette association est arrivée dans notre pays en janvier 1958 avec la création du premier «Club Bamako Sokala».

Depuis, le Mali compte 16 Lions clubs et 6 Léo clubs (des clubs pour les jeunes),  a précisé  le futur gouverneur Cheickna Diawara. Et d’expliquer que chaque club choisit dans son programme une œuvre majeure. Mais à côté, il investit également dans d’autres domaines comme la protection de l’environnement, la lutte contre le diabète, la cécité évitable et l’analphabétisme avec la construction d’écoles,  la réalisation de plusieurs forages, entre autres. Ces projets ont été réalisés grâce à l’appui financier de la Fondation Lions clubs qui siège aux États-Unis et de généreux donateurs.

 La Fondation permet aux Lions clubs du monde de réaliser des œuvres d’envergure. «Le souhait de l’association est d’avoir le maximum de membres pour aider à véhiculer sa philosophie, celle de venir en aide à son prochain, de partager avec lui. Pour rendre cela possible, l’association compte sur l’adhésion de nouveaux bénévoles afin de combattre la pauvreté dans notre société  et de garantir un avenir prestigieux à la jeune génération», a dit Cheickna Diawara.

Il faut préciser que l’Association est composée des clubs qui se regroupent pour former des zones. Celles-ci se mettent ensemble pour former des régions, ces dernières ensemble forment les districts. Pour adhérer à l’association, il faut être majeur, avoir une bonne moralité, surtout être capable de payer les cotisations de son club, assister aux réunions et autres activités du club.

Au Mali, les cotisations des clubs varient entre 100.000 Fcfa à 120.000 Fcfa par an. Le nouveau gouverneur du District 403 A1 compte sur ses compatriotes pour accroître le nombre de bénévoles au cours de son mandat afin de bien relever les défis éventuels.


Nahawa  SANGARÉ

Source: L’Essor