Partager

Il y a un an jour pour jour le 23 septembre 2007 que 25 jeunes du Mouvement Citoyen ont tragiquement trouvé la mort à Somo dans le cercle de San alors qu’ils revenaient de Gao où ils ont été témoins occulaires de l’inauguration du pont de Wabaria le 22 septembre 2006. Une année, après cet incident malheureux, la Jeunesse du Mouvement Citoyen, ainsi que les parents et amis des victimes se souviennent. Ils ont décidé de célébrer ce 1er anniversaire hier en toute sobriété.

Trois activités étaient au programme de cette cérémonie commémorative : le désherbage des tombes et d’une bonne partie du cimetière d’Hamdallaye, le recueillement sur les tombes et la lecture du Saint Coran au quartier général de la Jeunesse du Mouvement Citoyen à l’ACI 2000.

TROIS ACTIVITES AU PROGRAMME

Tôt le matin du 23 septembre 2007, les jeunes du Mouvement Citoyen, les parents et les amis des victimes du 23 septembre 2007 se sont retrouvés au cimetière d’Hamdallaye pour le désherbage suivi d’une cérémonie de recueillement aux environs de 14H30. De 16H jusqu’à la rupture du jeûne, ils se sont retrouvés au quartier général du Mouvement Citoyen en compagnie des Imams pour la lecture du Saint Coran.

Parmi les organisateurs de ce 1er anniversaire, on peut citer : M. Jean Pierre Menard dit Janot, parrain de la Jeunesse du Mouvement Citoyen ; M. Amadou Koïta, président de la Jeunesse du Mouvement Citoyen et M. Alassana Samaké, président de la commission nationale d’organisation de ce 1er anniversaire.

RAPPEL DES FAITS

Le car spécial du Mouvement Citoyen, de retour de l’inauguration du pont de Wabaria est entré en collision avec un autre car, celui de Djiguiya Transport.
L’accident s’est passé samedi soir dans le village de Somo entre San et Ségou. Le bilan a donné 9 blessés et 25 morts dont 23 sur-le-champ. Les corps des personnes décédées ont été transportés à la morgue de l’Hôpital Gabriel Touré.

Pour l’inauguration du pont de Gao, les amis du président ATT, regroupés au sein du Mouvement Citoyen avaient décidé de mobiliser leurs troupes. Ainsi, volant au secours du Comité Exécutif National (CENA) du Mouvement Citoyen (MC), la coordination de la jeunesse de l’ensemble des six communes du District de Bamako avaient dépêché sur place des militants.

Au retour de l’inauguration de ce joyau qui fait la fierté de tout un peuple, le car transportant ces jeunes est malheureusement entré en collision avec un autre car de la compagnie Djiguiya Transport. On a déploré 25 morts. Le président de la République a alors décidé d’organiser des funérailles nationales pour les victimes Stade Mamadou Konaté.

Après les funérailles, les corps ont été transportés au cimétière de Hamdallaye où ils réposent depuis pour l’éternité.

Daba Balla KEITA

24 septembre 2007.