Partager

Robert Fowler était arrivé à Niamey le jeudi 11 décembre, en provenance de New York. Ce représentant spécial des Nations unies pour les armes illicites devait assister, le 18 décembre, aux cérémonies du 50e anniversaire de l’indépendance du pays. Durant le week end, sans en informer les autorités nigériennes, il a décidé, avec un ami, de se rendre dans la région de Tillabéry, sur les mines d’exploitation d’or de Samira. C’est sur la route du retour que l’on perd, dimanche, la trace du Canadien. Son ami et le chauffeur sont aussi portés disparus. Les autorités de Niamey ont été averties de sa disparition par un proche qui l’attendait à Niamey et qui, inquiet, a lancé l’alerte. Les recherches ont commencé dès lundi matin. Le véhicule a été retrouvé la veille au soir par la gendarmerie près du bac Farié sur le fleuve Niger. Selon des sources gouvernementales, les affaires personnelles du diplomate – blouson, appareil photo et 3 portables ont été retrouvées à l’intérieur du véhicule tout terrain. Sur place à Niamey, pas de commentaires des membres des NU. Rfi